Accueil

Un secteur en demande de main-d’œuvre

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Pour pallier la pénurie du personnel de soins infirmiers, l’Office wallon de la formation professionnelle et de l’emploi (FOREM) s’est associé avec l’instance de formation IBEFE pour sensibiliser les jeunes et les personnes en reconversion professionnelle à ce secteur en demande de main-d’œuvre. « On fait beaucoup de publicité sur le travail incroyable que font les infirmiers et les infirmières au quotidien. On essaye de rappeler aux demandeurs d’emploi et aux futurs étudiants que, même si c’est un métier qui peut paraître pénible par certains aspects, c’est aussi un métier d’avenir », explique Thierry Ney, porte-parole du Forem. Le secteur infirmier s’organise également pour trouver des solutions, afin de rendre plus supportables des conditions de travail parfois dissuasives : « On réfléchit à comment améliorer le bien-être dans les équipes », rapporte Olivier Gendebien, président de l’Association belge des praticiens de l’art infirmier. « Certains employeurs essayent d’adapter les horaires, de mettre en place des services de remplacement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs