Accueil

Sortie du nucléaire: les feux sont verts, mais la décision sera prise en novembre

La ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten suit l’agenda prévu pour la sortie du nucléaire. Mais refuse de préjuger d’une éventuelle prolongation.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 2 min

Si le CRM est présenté comme nécessaire, c’est parce que le gouvernement De Croo a confirmé le calendrier du nucléaire : entre 2022 et 2025, les sept réacteurs de Doel et Tihange seront progressivement éteints. Dans ces conditions, il va falloir trouver de l’électricité ailleurs (centrales à gaz, renouvelable, gestion de la demande, interconnexions, batteries…) pour éviter que la lumière s’éteigne pendant l’hiver 2025-2026.

Mais quid si le CRM n’est pas un succès, et qu’Elia, le gestionnaire du réseau électrique haute tension, ne trouve pas suffisamment de capacités alternatives ? Le gouvernement s’est laissé une porte de secours : la possibilité de décider de la prolongation de la durée de vie des deux réacteurs nucléaires les plus récents (Doel 4 et Tihange 3).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs