Accueil Sports Football Football belge

Sunday Oliseh a présenté son autobiographie ce vendredi

Si la Belgique a été à la fois le début (au FC Liège entre 1990 et 1994) et la fin (le RC Genk en 2005-2006) de la carrière professionnelle de Sunday Oliseh comme joueur (16 ans), il est surtout connu au niveau international pour avoir été un des joueurs majeurs de la grande génération de l’équipe nationale du Nigéria dans les années 90. Son autobiographie (« Audacity to refuse : my story », traduction libre : « L’audace de dire non : mon histoire »), fruit d’un travail de deux ans, est surtout un témoignage à l’attention des héritiers des « Super Eagles » pour leur montrer que rien n’est impossible malgré les obstacles.

Temps de lecture: 3 min

Malgré les restrictions du Covid, Sunday Oliseh (47 ans en septembre prochain) avait tenu à réunir via Zoom quelques anciens équipiers illustres qu’il a côtoyés durant ses 10 années avec les « Super Eagles » du Nigéria : Tijjani Babangida, Augustine Eguavoen (ex-Gand et Courtrai), Emmanuel Amunike (ex-Barcelone) et last but not least Jay-Jay Okocha.

oliseh1

« J’ai toujours aimé la lecture et après avoir tenu un blog pendant une dizaine d’années, j’étais déjà rompu à l’exercice de l’écriture », explique-t-il. « Pourquoi ai-je voulu écrire ce livre sur lequel j’ai travaillé pendant deux ans ? Nous avons eu un grand attaquant au Nigéria : Rashidi Yekini. On me parle souvent des assists que je lui ai donné mais si ce sont des assists c’est parce qu’il les a mis au fond. Hélas, il a emporté dans la tombe son secret pour marquer des buts. Je suis le premier international nigérian à écrire une autobiographie. Ceux qui ont la tâche de nous succéder en équipe nationale doivent savoir comment nous sommes parvenus à gravir les échelons au niveau mondial. »

« Distinction entre les Supers Eagles et mes clubs »

Outre son but iconique au Mondial 1998 contre l’Espagne, Sunday Oliseh fait partie de cette génération qui est parvenu à accrocher en quelques années la CAN, les Jeux Olympiques et deux 8es de finale en Coupe du monde. « Quand on m’interroge sur les plus grands moments de ma carrière, je fais toujours la distinction, entre l’équipe nationale et mes clubs. Et je pense d’abord aux Super Eagles. »

Le titre de son livre n’est pas un hasard, lui qui a connu toutes les tribulations depuis la pauvreté dans son pays natal pour gravir les échelons en Europe. « J’ai voulu parler avec franchise sur tous les hauts et le bas de ma carrière. J’ai connu des succès et des échecs. Je veux aussi montrer ce qui est possible quand on refuse toutes les limites qu’on doit affronter aussi bien sur le plan sportif (ton origine, ta situation dans un club…) que dans la vie privée. C’est cette expérience que je veux partager. »

« Audacity to refuse » (uniquement en anglais) est disponible sur Amazon ou sur le site de Sunday Oliseh www.sundayoliseh.tv

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb