Accueil Belgique Politique

AIP: les négociations salariales au cœur d’un 1er mai moins enflammé qu’attendu

PS et FGTB ont préféré mettre l’accent sur les conquêtes sociales passées et à venir. Le MR a attaqué son partenaire socialiste au gouvernement, en l’accusant de courir après le PTB. Un PTB qui a conservé son ton et ses remarques à l’égard de la droite, du patronat et… des socialistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le contexte était particulier : des négociations salariales tendues et un gouvernement divisé entre ses ailes gauche et droite. Un mélange susceptible d’enflammer les discours du 1er mai. Lesquels, en fin de compte, ont été plus posés qu’attendu.

Bien sûr, il a été question de l’impossible Accord interprofessionnel entre interlocuteurs sociaux et de la menace brandie par la famille socialiste de bloquer les salaires des patrons et les dividendes. Thierry Bodson (FGTB) a mis l’accent sur le double centenaire de la journée de travail de huit heures et de l’abrogation de l’article 310 du code pénal consacrant dès lors le droit de grève. Il a également témoigné de la solidarité du syndicat socialiste avec le mouvement du monde culturel « still standing for culture ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Debersaques Bart, mardi 4 mai 2021, 19:31

    https://www.rtl.be/info/belgique/politique/georges-louis-bouchez-gagne-t-il-18-900-euros-net-par-mois-comme-l-affirme-raoul-hedebouw-le-president-du-mr-repond-1296615.aspx * Georges-Louis Bouchez (MR) semble touchez 18900 eur / mois (apparament brut) * Raoul Hedebouw (PTB) semble touchez que 2000 eur / mois (nette; ou est le reste, aux PTB?) et les autres? Beaucoup de bruit, pour produire quoi en en faite? On peut voir les fruits?

  • Posté par Leblanc Daniel, samedi 1 mai 2021, 20:01

    quoi ! des '"grands patrons ont réduit leur salaire" ! mais, c'est horrrriiible !

  • Posté par Chalet Alain, samedi 1 mai 2021, 19:18

    Apparemment, beaucoup ignorent que la plupart des entreprises ont décidé cette année de réduire ou même annuler leur dividende, pourtant seule rétribution des investisseurs! Et beaucoup de "grands patrons" ont aussi réduit leur salaire à cause de la situation économique. Mais tout cela, les grandes gueules hypocrites et malhonnêtes du genre Magnette, Nollet ou Hedebouw se gardent évidemment bien de le dire. Dans ce contexte, réclamer une augmentation salariale est totalement insensé. D'ailleurs pourquoi faudrait-il augmenter chaque année les salaires, en plus de leur indexation automatique, laquelle est déjà un non-sens économique?

  • Posté par Delpierre Bernard, samedi 1 mai 2021, 18:27

    Avoir le sens des réalités et de la solidarité ne consiste pas à avaliser des comportements du type de ce Muller qui s'octroie (un peu à la manière de Ghosn chez Renault) des augmentations inconsidérées; mais pour qui se prennent -ils ces individus déjà pourvus de salaires conséquents, ont-ils déjà calculés l'écart salarial entre leur salaire et le salaire le plus bas de l'entreprise, sont-ils engagés à ce très haut niveau salarial pour travailler "moyennement" ou bien de manière similaire à la situation de n'importe quel ouvrier, employé ou cadre priés de fournir un travail conséquent et non moyen en compensation de l'échelle salariale qui leur a été octroyée sous peine de licenciement, le package qui leur est fourni englobe-il une activité à la hauteur du niveau acquis? Ont-ils oublié le message du fondateur de la banque Morgan-Stanley pourtant rompu aux règles du libéralisme et aux vertus du capitalisme, par lequel il s'inquiétait fortement qu'un patron d'entreprise se permette d'empocher un salaire de plus de 30 fois supérieur à celui de l'ouvrier le moins payé. Il est vrai que depuis les normes de l'indécence ont été scandaleusement franchies sous les prétextes les plus fallacieux et il est donc réjouissant quoique étonnant d'entendre pour la première fois dans la bouche de certains l'envie de bloquer les salaires des patrons ( sur base d'un article 14...) ce qui pour la plupart de ces derniers ne changerait rien car la situation économique des PME les y a déjà contraints mais donnerait un signal fort aux autres.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, samedi 1 mai 2021, 18:22

    "Georges-Louis Bouchez défend les dividendes". Au cas où ce monsieur aurait oublié, ces dividendes sont aussi le résultat du travail de ceux à qui on propose 0,4% d'augmentation de salaire. Bref, on privatise les bénéfices, mais on mutualise les pertes. J'ose espérer que quand des entreprises décideront de licencier des travailleurs, il osera dire que le montant des dividendes pourrait servir à préserver l'emploi. Il ne le dira pas car il appartient à ceux qui disent aux gens: "soit content d'avoir déjà un boulot. Alors arrête de demander des augmentations".

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Budget: la Vivaldi cherche 3,4 milliards d’euros

Les travaux budgétaires débutent ce vendredi. Les partenaires de la Vivaldi opèrent au départ sur la base d’une feuille de route, défendue par le Premier ministre, évaluant la correction de la trajectoire budgétaire à 3,4 milliards d’euros.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs