Anderlecht face à Bruges pour entamer les Playoffs 1: «Une rencontre capitale», confie Paul Van Himst

Anderlecht face à Bruges pour entamer les Playoffs 1: «Une rencontre capitale», confie Paul Van Himst
Belga

Fortement critiqués cette saison, les Anderlechtois ont su hausser leur niveau de jeu au meilleur des moments, terminant la phase classique par un 12 sur 12 avec au passage -excusez du peu- des victoires face à l’Antwerp et à Bruges, deux équipes qu’ils rencontreront en playoffs (en plus de Genk). Un regain de forme qui réjouit forcément Paul Van Himst, légende du RSCA. « En fait, cela ne m’a pas vraiment surpris », explique-t-il. « Anderlecht a beaucoup de qualités. Certes, on dit que cette équipe est jeune. Mais il ne faut pas oublier que, lorsque moi-même j’ai débuté à 16 ans en équipe première chez les Mauves, j’étais entouré de gars comme Georges Heylens, Jean Cornelis ou Jean Trappeniers qui n’avaient guère plus de 19 ou 20 ans. Mais ce qui a vraiment fait du bien à Anderlecht ces dernières semaines, ce sont les retours de Trebel et de Verschaeren, deux pions très importants sur l’échiquier. Depuis quelques matches, le jeu du Sporting est plus équilibré et les Mauves deviennent difficiles à manier. »

De quoi, dès lors, laisser augurer de belles choses pour les Playoffs 1. D’autant que les ouailles de Vincent Kompany rencontreront des équipes qui leur ont bien réussi durant la phase classique. En effet, si on ne prend en compte que les confrontations directes entre les quatre équipes qui prennent part aux PO1, Anderlecht mène la danse avec 15 points, devant Bruges (12 points), l’Antwerp (6 points) et Genk (3 points). Mais dans la pratique, le RSCA commencera avec neuf points de retard sur les Blauw en Zwart. Les calculs sont donc vite faits. En cas de succès en Venise du Nord, le Sporting ne comptera « plus que » six points de retard, et tous les espoirs seront dès lors permis. En cas de défaite, il aura 12 unités dans la vue et devra, plus que probablement, se rabattre sur la deuxième place qualificative pour les préliminaires de la Ligue des champions. « Les Anderlechtois ont démontré leurs qualités lors des matches au sommet cette saison. Mis à part à Bruges (ndlr : défaite 3-0 le 4 octobre 2020), ils ont toujours bien presté face aux grands », confirme Paul Van Himst. « L’ambition des Mauves devrait être la deuxième place. Mais c’est clair que, si on fait un calcul plus optimiste, la première place est encore accessible. Vu cela, je m’attends à un match assez crispé. Car il s’agit d’une rencontre capitale. Mais en tout état de cause, le fait qu’ils soient déjà assurés d’être européens la saison prochaine grâce à la victoire de Genk en Coupe de Belgique leur fait un bien fou au moral. »

Une situation confortable qui permet au RSCA de voir l’avenir beaucoup plus sereinement, après avoir traversé de nombreuses zones de turbulences. « C’est vrai que les dernières saisons ont été compliquées, mais un club comme Anderlecht ne va jamais disparaître », confie encore celui qui a été élu meilleur joueur belge du 20e siècle. « Il parviendra toujours à reprendre le dessus. Il y a quelques semaines, il était en pleine tempête. Maintenant, le soleil semble être revenu. Personnellement, je me suis toujours dit que ce n’était pas normal qu’une équipe pareille ne parvienne pas à exploser. C’est désormais le cas. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous