Accueil Société Régions Bruxelles

La Boum 2: le scénario prévisible d’un déploiement de force massif face à une foule hétéroclite

Un déploiement de force considérable était mobilisé pour l’occasion, placé dans le bois dès le début de la journée pour attendre les fêtards, manifestants et autres curieux au tournant.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

C’était écrit dans les astres, et dans les deux camps, chacun savait dans le fond comment la « fête » se terminerait. Le rassemblement du Bois de la Cambre prévu dans le cadre de la Boum 2, s’est vu, sur le coup de 17h45, réprimé manu militari par les forces de police placées sous la coordination de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles. Un déploiement de force considérable était mobilisé pour l’occasion, placé dans le bois dès le début de la journée pour attendre au tournant les fêtards, manifestants et autres curieux venus pour l’occasion.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

113 Commentaires

  • Posté par Vanhaelen Christine, dimanche 2 mai 2021, 17:52

    Candeur insondable des organisateurs, qui auraient dû savoir (1) qu'après la Boum 1, les politiques ne pouvaient que faire donner les forces de l'ordre et (2) que ce type de rassemblement allait inévitablement attirer des casseurs. Avec tout le ramdam médiatique qui a précédé durant la semaine, on voit ce que ça a donné. Mais non, ils y sont allés quand même.

  • Posté par Lhonneux Dominique , dimanche 2 mai 2021, 14:40

    La réouverture totale du Bois de la Cambre à la circulation automobile résoudrait les engorgements de circulation aux alentours, empêcherait la police d’intervenir avec des dizaines d’engins et de tout bloquer, les manifestations se limiteraient aux pelouses. Il suffirait d’aménager un des trottoirs en piste cyclable sécurisée, l’autre en promenade. Chacun aurait son espace propre et serait content. Cela éviterait en outre une pollution accrue dans les environs, notamment par les heures de rondes des hélicoptères de la police lors des rassemblements et des engorgements dans les rues adjacentes.

  • Posté par Meersman Olivier, dimanche 2 mai 2021, 13:38

    Le mot d'ordre des autorités est de ne pas y aller, ceux qui s'y risquent tant pis pour eux.

  • Posté par Dechamps Pascal , dimanche 2 mai 2021, 16:27

    Oii, oui les béni oui oui. Mais la démocratie ce est pas cela.

  • Posté par Chalet Alain, dimanche 2 mai 2021, 13:00

    Ce rassemblement n'était clairement pas autorisé. "Venir pacifiquement" n'avait donc aucun sens. N'y sont donc allés que des casseurs/frondeurs et des inconscients. La plupart des inconscients sont partis quand la police l'a demandé. Restaient les casseurs/frondeurs et d'autres parfaits crétins. La police a bien fait son travail.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs