Accueil Opinions Cartes blanches

«Un accident nucléaire majeur aura lieu en Europe»…

Le 26 avril 1986, le réacteur nº4 de la centrale de Tchernobyl explosait. Trente ans plus tard, les leçons à tirer d’un accident nucléaire majeur font toujours l’objet d’inquiétantes controverses.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Une déclaration choc faite le 3 mars dernier au quotidien Libération par le président de l’ASN, l’Autorité française de sûreté nucléaire. De la part de Pierre-Franck Chevet, gendarme en chef de l’atome en France – pays majeur dans le nucléaire mondial –, cette déclaration sur la quasi-certitude d’un accident nucléaire n’a rien d’anodin. Il n’est d’ailleurs pas seul à le penser. Dans les couloirs des rencontres internationales d’experts et régulateurs, cette opinion commence à être évoquée, en tout cas à plus haute voix qu’avant.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Alexandre Esquenet, samedi 23 avril 2016, 17:47

    Proposition: Obligation d'envoyer nettoyer la centrale qui a fuitée par les hauts responsables du nucléaire. Vous verriez comme les centrales serait vite fermée avant cette catastrophe.

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs