Accueil Société

L’épidémiologiste Pierre Van Damme: «D’ici la fin de l’année, tout sera revenu à la normale»

Le scientifique se montre confiant et souligne l’avancée rapide de la vaccination.

Temps de lecture: 1 min

Invité par la VRT, le scientifique flamand Pierre Van Damme a commenté la crise sanitaire dans notre pays. Selon lui, il y a plusieurs raisons d’être optimiste et de croire à un retour à la normale à moyen terme.

Pour l’épidémiologiste, les objectifs de vaccination devront certainement être revus à la hausse. « Nous avons toujours dit qu’au moins 70 % devraient être vaccinés, mais nous voulons en fait un taux de vaccination de 80 %, y compris les moins de 18 ans. Cela signifie que d’ici la fin de l’année, tout sera probablement revenu à la normale, avec des câlins, peu de distance et pas de masque buccal. »

Pierre Van Damme a souligné les effets positifs de la vaccination. « Nous avons de plus en plus de preuves que le vaccin, en plus des pourcentages élevés de protection individuelle, garantit également que vous transmettez moins le virus » a-t-il déclaré avant de rappeler que, selon des experts européens, les gestes barrières peuvent être assouplis entre personnes vaccinées.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Corbiaux Thierry, dimanche 2 mai 2021, 14:38

    L'opinion publique a peur de devoir vivre avec ce virus, il faut donc trouver des gens influants pour donner de faux espoirs, car c'est là qu'est le problème, le Covid19 a encore un bel avenir, que nous soyons vaccinés oui pas. L'infection n'est pas belge mais planétaire.

  • Posté par Vigneron Anne, dimanche 2 mai 2021, 14:25

    Encore un qui est grassement payé par Big Pharma. Plus on vaccine et plus il y aura de variants. N'oublions pas que le vaccin corona est monoclonal

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 2 mai 2021, 20:18

    "Plus on vaccine et plus il y aura de variants" inspiré directement des élucubrations de G. Vanden Bossche par ailleurs fondateur et propriétaire de la start-up Univac pour développer un nouveau type de vaccin dont il est l’inventeur et basé sur les cellules NK (Natural Killer). Aucune évidence d'efficacité a été publiée à ce jour. Vanden Bossche affirme que ce vaccin qu’il développe rendrait ces cellules NK beaucoup plus efficaces et surtout, leur permettrait d’agir sur tous les « variants » des virus, prévenant ainsi le phénomène d’évasion immunitaire. Donc la source de vigneron est engluée jusqu'au dernier cheveu dans un conflit d'intérêt pire que les exactions de Big Pharma. Et elle vient nous faire la leçon. Qu'elle goûte plutôt à une tisane naturelle de muguet, c'est de saison. Pas bon pour le coeur? M'enfin, c'est pourtant naturel! Nous aurait-elle menti?

  • Posté par MAESEN Jean-Luc, dimanche 2 mai 2021, 15:05

    @ Vigneron : vos connaissances en biologie moléculaire semblent "infinies" (...tésimales). Mais une bonne "mise au point" semble "plus que nécessaire"... Les variants du virus (mutations plutôt) apparaissent lors de la réplication de ce dernier dans nos cellules. Plus le nombre de réplications est important, plus la probabilité d'apparition de mutations diverses augmente (et chez les personnes non protégées par le vaccin, les réplications explosent littéralement lors de l'infection). Quant au vaccin qui serait "monoclonal" (quel beau mot n'est-ce pas ?), c'est d'une stupidité "crasse". Ce sont les anticorps produits contre le virus qui sont "monoclonaux" ou "polyclonaux". Et les vaccins provoquent la production des deux types d'anticorps (réponse adaptative humorale via les lymphocytes B) et aussi une production/programmation de lymphocytes T (réponse adaptative cellulaire). Ne confondez pas avec certains traitements (Regeneron, Eli Lilly) qui sont basés sur une sélection particulière d'anticorps monoclonaux. Retournez à vos tisanes, cela vaut mieux pour tous...

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 2 mai 2021, 12:40

    Croisons les doigts ! Mais je crains qu'il sous-estime l'influence du facteur "météo" ou "climat" dans la propagation du virus ... sauf si d'ici là nous parvenions à atteindre les 90% d'immunité collective.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko