Le responsable de «L’abîme» revient sur l’évacuation de la Boum 2

Le responsable de «L’abîme» revient sur l’évacuation de la Boum 2

La police de Bruxelles a évacué samedi en fin d’après-midi l’évacuation du Bois de la Cambre où plusieurs milliers de personnes s’étaient rassemblées dans le cadre de l’événement festif La Boum 2, pourtant interdit. Des dizaines de policiers en tenue de combat ont investi le parc.

Le canon à eau est entré en action à plusieurs reprises et un des participants à l’événement a été renversé par le véhicule. La victime a brièvement perdu connaissance après avoir été heurtée à l’arrière de la tête. L’homme est actuellement examiné par les ambulanciers et sera probablement transporté à l’hôpital. Son pronostic vital ne semble pas engagé.

Dave Monfort, le créateur de l’événement Facebook à l’origine de ce rassemblement, a commenté le déroulement de l’événement auprès de nos collègues de la RTBF : « Nous avons nous-même écarté quelques personnes violentes qu’on avait clairement identifiées, on a été parler au commissaire pour lui dire qu’on avait identifié ces groupes et qu’il fallait les écarter. On n’a eu aucune réponse et cela ne les intéressait pas ». Dave Monfort explique qu’après quelques débordements dans l’après-midi, la police a laissé l’événement se dérouler pendant une heure ou deux.

« Et après, ils ont décidé de charger puis c’est là que ça a commencé à être plus violent évidemment », explique-t-il. « C’est clair qu’il y avait quelques casseurs. Les casseurs qu’on avait identifiés sont revenus dès que la police a commencé à charger, qu’il n’y avait plus aucun contrôle, qu’on ne savait plus communiquer. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous