Ouverture des terrasses à Middelkerke: Marc Van Ranst s’en prend à Jean-Marie Dedecker

Ouverture des terrasses à Middelkerke: Marc Van Ranst s’en prend à Jean-Marie Dedecker

Ce samedi, les terrasses ont rouvert une semaine plus tôt que prévu à Middelkerke, à l’initiative de son bourgmestre Jean-Marie Dedecker. Plus de 200 tables ont ainsi déjà été disposées sur la digue. Le personnel des établissements ne peut pas servir ses clients à table.

M. Dedecker a réalisé un petit tour de passe-passe pour arriver à ses fins. Il a temporairement supprimé les licences octroyées aux terrasses de l’horeca. La zone a ainsi été rendue à l’espace public et la commune a pu placer elle-même des tables et des chaises. Les gens qui souhaitent manger un morceau ou acheter une boisson à un commerce qui sert à emporter peuvent dès lors s’installer à l’une de ces 200 tables, en toute légalité. Une équipe de volontaires est chargée de désinfecter régulièrement le mobilier et de veiller à ce qu’aucun déchet ne traîne. Les tables resteront en place jusqu’à l’ouverture officielle des terrasses le 8 mai.

Une décision que n’a pas plu à tout le monde. Le virologue Marc Van Ranst s’en est pris au bourgmestre Dedecker dans les colonnes de HLN. Si le scientifique flamand est d’accord que le risque de contaminations est faible à l’extérieur, cette décision n’était pas sans risque. « Si vous attirez une masse de gens, comme à Middelkerke, c’est une autre histoire. Le bourgmestre a voulu se démarquer et il a réussi. Il n’était pas difficile de prévoir que beaucoup de gens allaient venir. C’est comme ça qu’on crée un événement. En tant que bourgmestre, il doit être plus intelligent », a conclu Marc Van Ranst.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous