La Belgique se dirige-t-elle vers un coronapass? Plusieurs responsables politiques y sont favorables

La Belgique se dirige-t-elle vers un coronapass? Plusieurs responsables politiques y sont favorables

La Belgique se dirige-t-elle vers un coronapass ? C’est la question qui a occupé experts et politiques dans l’émission de RTL-TVI « C’est pas tous les jours dimanche ». Concrètement, une application digitale collecterait les informations sanitaires comme une preuve de vaccination, des données sérologiques (qui met en évidence la présence d’anticorps) ou du résultat d’un test de dépistage récent.

Ce pass deviendrait alors nécessaire pour accéder à différents secteurs et participer à des événements. Rudi Vervoort (PS), Ministre-président bruxellois, a expliqué être favorable à cette solution pour redonner plus de liberté à la population. « Pour ceux qui ont été vaccinés, cela doit se traduire par un changement. On ne peut pas leur dire qu’il faudra attendre que les sceptiques se décident. A partir du moment où toute la population aura eu l’opportunité de se faire vaccinée, à ce moment-là, il me semble tout à fait légitime de mettre en place un système de ce type-là, » a affirmé Rudi Vervoort.

Le socialiste a néanmoins souligné que le développement d’un tel outil devrait s’accompagner d’une nouvelle politique pour les tests, qui sont aujourd’hui assez coûteux. Également présent sur le plateau, Georges Dallemagne (cdH) s’est montré également favorable à cet outil. « Ce coronapass, c’est un pass pour la liberté. C’est aberrant de ne pas le faire. Il faut arrêter de fonctionner par l’absurde », a conclu le député fédéral, qui est dans l’opposition.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous