Accueil Belgique Politique

La Belgique se dirige-t-elle vers un coronapass? Plusieurs responsables politiques y sont favorables

Ce pass deviendrait une preuve nécessaire pour accéder à différents secteurs et participer à des événements.

Temps de lecture: 2 min

La Belgique se dirige-t-elle vers un coronapass ? C’est la question qui a occupé experts et politiques dans l’émission de RTL-TVI « C’est pas tous les jours dimanche ». Concrètement, une application digitale collecterait les informations sanitaires comme une preuve de vaccination, des données sérologiques (qui met en évidence la présence d’anticorps) ou du résultat d’un test de dépistage récent.

Ce pass deviendrait alors nécessaire pour accéder à différents secteurs et participer à des événements. Rudi Vervoort (PS), Ministre-président bruxellois, a expliqué être favorable à cette solution pour redonner plus de liberté à la population. « Pour ceux qui ont été vaccinés, cela doit se traduire par un changement. On ne peut pas leur dire qu’il faudra attendre que les sceptiques se décident. A partir du moment où toute la population aura eu l’opportunité de se faire vaccinée, à ce moment-là, il me semble tout à fait légitime de mettre en place un système de ce type-là, » a affirmé Rudi Vervoort.

Le socialiste a néanmoins souligné que le développement d’un tel outil devrait s’accompagner d’une nouvelle politique pour les tests, qui sont aujourd’hui assez coûteux. Également présent sur le plateau, Georges Dallemagne (cdH) s’est montré également favorable à cet outil. « Ce coronapass, c’est un pass pour la liberté. C’est aberrant de ne pas le faire. Il faut arrêter de fonctionner par l’absurde », a conclu le député fédéral, qui est dans l’opposition.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

66 Commentaires

  • Posté par Brose Arlette, lundi 3 mai 2021, 13:05

    Personnellement je préfère être vaccinée, câliner ma famille et mes amis, avoir accès à la culture, aux restaurants et aux cafés, avoir recours au personnel qualifié comme ma coiffeuse par exemple, pouvoir faire vivre les petits commerces du coin en me faisant plaisir, en participant ainsi à la relance du bien être général. Je préfère cesser d'être éventuellement une bombe mortelle pour ceux que je côtois.

  • Posté par curto calogero, jeudi 6 mai 2021, 22:04

    Un peu d'ego

  • Posté par Gysen Eric, lundi 3 mai 2021, 0:48

    Moins les gens sont éduqués, plus ils sont irrationnels et prêts à croire à la théorie du complot, aux soucoupes volantes, à la dangerosité des vaccins, ... J'espère que ce pass sera vite mis en place, ce qui rendra de la liberté et de la sécurité à l'ensemble de la population.

  • Posté par Kovacs Claude, dimanche 2 mai 2021, 21:04

    étoile jaune ou carré rose ? Ce genre de chantage écoeurant est pire qu'une dictature qui ose dire son nom. Un vaccin dont la population est la troisième phase de test, dont on ne sait aucun des effets secondaires dans quelques années contrairement aux autres, n'est rien d'autre qu'une expérimentation à grande échelle sur la population. De quoi auraient d'ailleurs peur ces bons citoyens vaccinés, puisque qu'ils sont sûrs de leur vaccin ? Et ceux qui n'ont pas les moyens de faire les tests ? Ou même de se payer un smartphone ? Comment peut-on encourager cette fracture sociale ? Encore que c'est une technique historique bien éprouvée, attiser la fustigation d'une partie de la population, les pousser à rentrer dans le rang. Oseront-ils aussi s'attaquer aux enfants ?

  • Posté par curto calogero, jeudi 6 mai 2021, 22:06

    Vous avez raison, pour les assurances , les vaccins sont en phase 2, jusque 2022, ils les couvrent pas en cas de problèmes.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une