Accueil Société Régions Bruxelles

Polémique autour du musée du Chat: Philippe Geluck prêt à se retirer du projet (vidéo)

Le projet d’un musée consacré au Chat de Philippe Geluck va-t-il voir le jour en plein cœur de Bruxelles  ? Une pétition demande l’abandon du projet.

Temps de lecture: 1 min

Les débats ont été vifs ce dimanche midi sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche ». Au cœur des échanges : un musée consacré au Chat de Philippe Geluck, en plein cœur de Bruxelles. La région vient d’ailleurs d’accorder un permis d’urbanisme.

Mais, depuis, la polémique enfle et de nombreuses voix s’élèvent et s’opposent au projet financé en partie par de l’argent public. Le Soir a d’ailleurs consacré un large dossier à ce sujet.

Face à Sandrine Morgante, artiste et conférencière à La Cambre, et opposée au projet, Philippe Geluck s’est dit blessé par la polémique. Après de vifs échanges, le dessinateur a même terminé le débat en assurant être prêt à se retirer du projet. « Si on trouve un meilleur usage au bâtiment, je vous le dis publiquement aujourd’hui, je me retire et j’abandonne ce projet avec humilité et avec respect pour tous les autres artistes. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

139 Commentaires

  • Posté par Michiels Laurence, lundi 3 mai 2021, 17:39

    Cette pétition-ci a déjà recueilli plus de 4000 signatures en un jour contre 1 semaine pour l'autre : https://www.petitionenligne.be/pour_l_ouverture_du_musee_du_chatgeluck Les artistes minables jaloux ne doivent pas gagner !

  • Posté par Termam Alexis, lundi 3 mai 2021, 16:50

    Pour la pétition c'est ici : https://www.petitionenligne.be/soutien_total_a_philippe_geluck_lettre_au_ministre-president_rudi_vervoort?s=85998427&a=185321

  • Posté par Adrien Lucca , lundi 3 mai 2021, 12:14

    Au delà des émotions qui commencent à envahir toute cette polémique, je trouve qu'elle a le mérite de mettre en débat sur la place publique ce projet financé en grande partie par les pouvoirs publics. Il est vrai que la pétition demande l'abandon pur et simple du projet et ne fait par conséquent pas dans la subtilité, en même temps, on ne discute que rarement de tels projets auprès du public. Aurait-on peur des conflits ? :) La position de PG est étonnante : il tombe des nues mais il a su réagir calmement et avec respect. Son projet ne pourrait-il pas être repensé ? Au lieu de demander son abandon, pourquoi ne pas mettre l'accent non pas sur "le chat" mais sur tous les dessinateurs et dessinatrices (on l'espère aussi !) qu'il compte inviter ? N'est-ce pas cela un musée contemporain ? PG pourrait avoir sa grande expo inaugurale par exemple et occuper une partie de l'espace des collections permanentes. Ce qui ne passe pas, c'est que dans sa description actuelle ce projet ressemble davantage à un projet d'autopromotion financé par la région au cœur même d'un quartier consacré aux musées traditionnels, eux même en grave difficultés. Mr G. pourquoi ne pas revoir votre copie ? Il n'y a aucune raison de refuser la création d'une institution consacrée au dessin d'humour, au contraire ! Si c'est bien là votre projet, alors nommez "musée du chat" votre exposition inaugurale, ce serait bien plus adroit à mon avis. Que l'on aime ou pas votre travail, celui-ci a droit à exister et à se déployer. On ne peut pas prétendre priver ses amateurs de la jouissance de celui-ci. Concernant par contre le tour malsain que prend ce débat entre "culture populaire" et "élitiste", je voudrais signaler que l'art ancien, moderne et contemporain n'est pas essentiellement élitiste, c'est juste de l'art. Voyez à Londres, depuis la gratuité des grandes collections (National Gallery, V&A, Tate Modern, Bristish Museum, etc.) comme le public de tous âges se rend dans les musées. Alors pourquoi opposer art et culture populaire ? Pour éviter un débat plus général ? Pour détruire la réputation d'une jeune femme qui a osé signer une lettre avec son collègue pour faire part de son indignation ? On pourrait peut-être élever un peu cette discussion ? PG semble ouvert à la discussion, c'est déjà un bon signe.

  • Posté par Termam Alexis, lundi 3 mai 2021, 15:30

    Commentaire très équilibré en effet. Par contre face à PG, on a une bande de déséquilibrés gauchistes dont le seul plaisir est la destruction de tout projet qu'ils qualifient d'élitiste. Quand vous dites, c'est juste de l'art, qu'on l'aime ou pas, j'ajouterai que cet art a toujours eu besoin d'argent pour exister et qu'on ne le trouve que chez les riches ou dans les poches de nombreux pauvres grâce à quelques politiciens qui décident à leur place ce qui est beau ou pas. Si le projet de PG passe, il amènera automatiquement d'autres projets dans son sillage j'en suis sûr. Mais il y aura aussi des déçus et pour certains d'entre eux qui s'érigent en représentants de l'art, c'est insupportable.

  • Posté par Malé Bertrand, lundi 3 mai 2021, 13:35

    Enfin, un commentaire parfaitement argumenté et nuancé !!!

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo