Le Barça se fait peur sur la pelouse de Valence, mais reste en course pour le titre (vidéos)

Le Barça se fait peur sur la pelouse de Valence, mais reste en course pour le titre (vidéos)

Le FC Barcelone a arraché un succès étriqué 3-2 dimanche à Valence pour la 34e journée de Liga, et revient à hauteur du Real Madrid, deux petits points derrière le leader, l’Atlético Madrid (76 points).

Durs au mal : trois jours après leurs revers 2-1 au Camp Nou contre Grenade, les Catalans ont encore beaucoup souffert à Valence dimanche soir, encaissant notamment le premier but de la tête de Gabriel Paulista (50e)... mais ont su trouver les ressources pour répliquer, en comptant notamment sur un doublé du génial Lionel Messi.

Le capitaine argentin a égalisé en reprenant son pénalty manqué (57e), puis a téléguidé un coup franc direct dans la lucarne de Jasper Cillessen pour sceller la victoire blaugrana (69e), quelques minutes après le but du 2-1 d’Antoine Griezmann (63e).

Le coup de canon de Carlos Soler, du coup du pied droit des trente mètres placée en pleine lucarne (83e), n’a rien changé à l’issue de la rencontre.

Palpitations

Et avant ces buts tardifs, l’entraîneur Ronald Koeman, assis en tribunes car interdit de banc en raison d’une suspension de deux matches, a eu le temps d’avoir des palpitations.

Ses hommes se sont procuré nombre d’occasions en première période, avec les jeunes Ronald Araujo et Pedri notamment, mais n’ont jamais réussi à franchir la solide défense valencienne et son ancien portier néerlandais Cillessen.

Une prestation qui n’est allée qu’en s’empirant au retour des vestiaires, quand les Blaugrana ont cessé d’agresser la cage adverse pour se replier et plier sous les assauts valenciens... avant de céder en premier, sur ce but de la tête de Gabriel Paulista libéré du marquage de Clément Lenglet, en retard de deux mètres, qui a eu le temps d’ajuster une tête dans la cage vide.

La prestation était alors indigne d’un candidat au titre de Liga, qui se devait de se relever après le revers essuyé jeudi contre Grenade (2-1) au Camp Nou... mais portés par un Frenkie de Jong omniprésent et guidés par Messi, les Catalans ont sur répliquer.

Messi et Griezmann, la délivrance

Messi a buté sur Cillessen sur le pénalty sifflé pour une main de Toni Lato dans la surface (69e), mais s’est racheté en reprenant le ballon traînant devant la ligne.

Puis Antoine Griezmann, qui traverse son meilleur passage au Barça depuis son arrivée en Catalogne à l’été 2019, a remis le Barça devant au score en reprenant un ballon relâché dans ses pieds par Cillessen après une tête puissante de De Jong, avant le doublé majestueux de Messi.

Le score est flatteur, pour le Barça, qui a souffert plus que ce que ne laissent entendre ces trois buts. Mais ce succès permet aux Catalans de revenir à égalité de points avec le Real Madrid (74 pts), vainqueur d’Osasuna 2-0 samedi... et à deux petites longueurs du leader, l’Atlético Madrid, qui s’est difficilement défaite du promu Elche 1-0 samedi.

A quatre journées de la fin du championnat, l’issue de la Liga est toujours très indécise. Et s’annonce d’autant plus haletante, une semaine avant une 35e journée décisive où le Real affrontera Séville, et où le Barça recevra l’Atlético.

Séville (4e, 70 pts), justement, a toujours les cartes en mains pour venir jouer les trouble-fête, en cas de succès contre l’Athletic Bilbao lundi en clôture de la 34e journée.

Plus tôt ce dimanche, le Betis Séville de Nabil Fekir a été accroché 1-1 à Valladolid, tandis que Villarreal et Cadix l’ont emporté chacun 1-0 respectivement contre Getafe et Grenade, qui a terminé le match à dix après l’exclusion du vétéran Roberto Soldado à la 87e.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous