Accueil Monde Asie-Pacifique

Coronavirus en Inde: l’aide internationale afflue, alors que le pays connaît un record de morts

L’Inde comptait 3.689 décès supplémentaires dimanche, soit la plus forte augmentation jamais répertoriée en une journée, portant le bilan total à plus de 215.000 morts.

Temps de lecture: 2 min

Usines à oxygène envoyées par Paris, respirateurs par Londres… L’aide internationale continue d’affluer en Inde, alors que les hôpitaux sont submergés par un record de morts.

En première ligne face à la pandémie avec le Brésil, l’Inde a enregistré près de 400.000 nouvelles contaminations en 24 heures.

Le pays comptait aussi 3.689 décès supplémentaires dimanche, soit la plus forte augmentation jamais répertoriée en une journée, portant le bilan total à plus de 215.000 morts.

L’aide médicale internationale, annoncée par plus de 40 pays, a continué à arriver.

Dimanche, un avion-cargo affrété par la France a atterri à New Delhi avec 28 tonnes d’équipement médical à son bord, dont huit générateurs d’oxygène de grande capacité.

À lire aussi Coronavirus: en Inde, le désespoir au quotidien

« L’Inde nous a aidés l’année dernière dans les hôpitaux français, quand les besoins en médicaments étaient énormes. Le peuple français s’en souvient », a déclaré dimanche Emmanuel Lenain, l’ambassadeur de France en Inde.

Un avion militaire américain transportant du matériel médical avait atterri vendredi à New Delhi, et un avion allemand avait suivi samedi.

Le Royaume-Uni a annoncé pour sa part qu’il allait envoyer 1.000 respirateurs supplémentaires dans ce vaste pays de 1,3 milliard d’habitants.

L’Inde a ouvert samedi la vaccination contre le covid à l’ensemble de sa population adulte, soit quelque 600 millions de personnes. Mais plusieurs Etats, dont le Maharashtra et New Delhi – parmi les plus touchés –, ont déjà prévenu être à court de vaccins.

Confinement prolongé à Delhi

Pour tenter d’alléger la pression sur les services de santé, les autorités de New Delhi ont annoncé la prolongation d’une semaine du confinement, qui devait s’achever lundi, dans la mégapole de 20 millions d’habitants.

Les hôpitaux de la ville, submergés, manquent de lits, de médicaments et d’oxygène. Des malades meurent devant les établissements sans pouvoir être soignés.

Le conseiller médical de la présidence américaine, Anthony Fauci, a recommandé l’instauration immédiate d’un confinement national de plusieurs semaines en Inde, mais le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi se montre réticent.

Comme de nombreux autres pays, le Nigeria a annoncé dimanche restreindre l’accès à son territoire aux voyageurs venant d’Inde, mais aussi du Brésil et de la Turquie, également très touchés par une flambée épidémique.

À lire aussi Inde: New Delhi sous le choc d’une flambée de covid

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 3 mai 2021, 14:04

    3800 décès attribués au Covid pour 1100 millions d'habitants, celà équivaut à 38 décès par jour en Belgique... Ce chiffre ne signifie rien. Ce qui est sûr, c'est que ce sont les pauvres, les parias, les classes inférieures et les intouchables qui souffrent le plus, pas les plus riches qui ont droit aux vaccins et aux soins de santé. Le système de classes est le vrai problème en Inde. Maintenant ils leur faut de l'oxygène et des vaccins.

  • Posté par Navarro Emmanuel, lundi 3 mai 2021, 11:18

    Un petit article sur le fait que l'Inde étouffe ses chiffres? Un analyste a comparé les chiffres des crématoires vs ceux des décès du Covid, parfois on doit multiplier les décès du Covid par 24 pour atteindre le nombre d'incinération (dans certaines provinces). On peut donc facilement multiplier ces chiffres par 10 ou 15...

  • Posté par Frissen Jean-Marie, lundi 3 mai 2021, 10:35

    Je me demande comment des journalistes sérieux peuvent encore accorder crédit aux chiffres avancés. 3700 morts ? Vraiment ? Pour 1,3 milliards d'individus et 350 à 400000 infectés dans un pays où ne teste quasi pas par rapport à la population ? En Inde, seuls les morts à l'hôpital sont comptabilisés . Or, les hôpitaux sont dans l'incapacité d'accueillir tout le monde. Des milliers de gens meurent chez eux ou dans la rue mais on continue de nous abreuver de chiffres idiots qui ne représentent rien par rapport à la réalité.

  • Posté par Navarro Emmanuel, lundi 3 mai 2021, 11:19

    Bien d'accord, la presse se moque un peu de nous, ou ne fait pas son travail de fond...

  • Posté par Bouko Christian, lundi 3 mai 2021, 9:25

    on voit malheureusement ce qui arrive quand on privilégie l'économie au dépens de la santé (L'inde veut dépasser la Chine) ; ce que certains ont reproché au gouvernements occidentaux de ne pas faire !

Plus de commentaires

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une