Accueil Société

Christie Morreale: «On va pouvoir vacciner plus tôt que ce qui était prévu»

La ministre wallonne de la Santé se montre enthousiaste par rapport aux campagnes de vaccination belge et wallonne. « La Belgique est dans le top 4 européen », assure Christie Morreale.

Temps de lecture: 2 min

Christie Morreale était l’invitée de Bel RTL ce lundi. La ministre wallonne de la Santé s’est montrée enthousiaste par rapport aux campagnes de vaccination belge et wallonne. Au sud du pays, « on va pouvoir vacciner plus tôt que ce qui était prévu », assure-t-elle. « On va passer de 130.000 doses à 230.000 cette semaine. Et on va doubler ce chiffre au mois de juin ».

Cette accélération est simplement liée à la disponibilité des doses de vaccins. « Il y a eu des discussions en parallèle pour que l'Union européenne puisse bénéficier de plus de doses plus tôt. C'était maximum 200.000 par semaine au départ. Et on va doubler ce chiffre au mois de juin », pour atteindre un rythme de 400.000 vaccinations par semaine, si tout va bien.

La ministre socialiste explique comment assurer cette montée en puissance de la campagne de vaccination wallonne : « On avait prévu de pouvoir monter en puissance dans certains des 52 centres de vaccination wallons. On va augmenter le nombre de lignes et on pourra augmenter également les horaires, passant à 15 heures d'ouverture par jour (...). La majorité des centres veut vacciner plus vite. »

Pass vaccinal ?

La Belgique se dirige-t-elle vers un coronapass ? La question était posée à la ministre Morreale. Concrètement, une application digitale collecterait les informations sanitaires comme une preuve de vaccination, des données sérologiques (qui met en évidence la présence d’anticorps) ou le résultat d’un test de dépistage récent. Ce pass deviendrait alors nécessaire pour accéder à différents secteurs et participer à des événements. « C’est en discussion tant au niveau européen qu’en Belgique », a déclaré Christie Morreale, sans se dire pour ou contre.

3 millions de Belges vaccinés

A l’échelle nationale, les données de Sciensano indiquent que plus de 3 millions de Belges ont été vaccinés au moins une fois. Le compteur s’élève désormais à 3.055.382, ce qui correspond à 26,6 % de la population. En outre, 829.376 personnes ont déjà reçu une deuxième dose. La ministre l’assure, « toute la population adulte en âge d'être vaccinée pourra l'être d'ici le mois de juillet ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Legrand Jojo, lundi 3 mai 2021, 12:56

    Comment va-t-on vérifier que c'est bien votre smartphone et pas celui d'un copain qui a été vacciné ? Au Danemark, les gens sont p-e civiques, mais chez les latins, ça va être un trafic de documents/smartphones/identifiants si la photo n'y est pas liée ... Une puce insérée dans la fesse serait plus rigoureux (il suffirait de scanner les fesses des clients pour être sûr qu'ils sont sans danger - chacun ferait la mise à jour en s'asseyant sur son modem le soir)

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 3 mai 2021, 15:51

    @ Legrand. Extra ! C'est ce qui s'appellerait vraiment l'avoir dans le ...

  • Posté par Dedobbeleer Roger, lundi 3 mai 2021, 11:22

    La population des plus de 65 ans ne sera pas achevée avant la fin juillet au mieux, en tout cas dans la région d'Arlon. Beaucoup de ces personnes ont reçu la première dose d'Astra Zeneca au courant du mois d'avril. Avec le délai de 12 semaines requis pour injecter la seconde dose, ceci nous amène fin juillet - début août. Ceci revient à dire que les personnes les plus à risque seront complètement vaccinées après les autres tranches d'âge de la population qui recevraient un autre vaccin que l'A.Z.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 3 mai 2021, 12:28

    Il y a déjà au moins une chose qu'on peut mieux faire, Raymond: arrêter d'essayer de se raccrocher aux branches en formulant des annonces systématiquement non respectées. Car ensuite, le procès en "extrême-droite" et en "complotisme" devient de plus en plus difficile à tenir pour faire taire les contestataires. À quelques exceptions près, les autorités des pays européens n'auront pas réussi à atteindre les objectifs qu'elles avaient formulés. Elles en seront comptables. Si elles ne sont pas contentes de cela, comme dit le proverbe: "(la politique) c'est un choix, on le sait en commençant". Pas la moindre intention de m'apitoyer sur ces gens qui appellent à la "solidarité" mais n'ont rien perdu du tout personnellement et ont même renforcé leur pouvoir.

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 3 mai 2021, 11:49

    @ Dedobbeleer. Et vous pensez qu'il était possible de faire autrement, de faire mieux ? Si oui, comment (en n'oubliant pas les diverses réalités en matière de disponibilité de vaccins si possible) ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko