Accueil Société Régions Bruxelles

«La Boum»: une demande d’autorisation introduite pour une 3e édition

Une nouvelle demande d’autorisation pour une « Boum 3 » a été introduite auprès de la zone de police de Bruxelles-Ixelles.

Temps de lecture: 2 min

L’Abîme » a introduit une demande d’autorisation auprès de la zone de police Bruxelles-Ixelles pour organiser un nouveau rassemblement au bois de la Cambre le samedi 29 mai à 14 heures. Cela a été annoncé sur la page Facebook « Abîme Team » et confirmé par la police de Bruxelles-Capitale Ixelles à l’agence Belga.

Dans la demande d’autorisation, le coordinateur de « l’Abîme » invoque le même motif, soit l’état psychologique des jeunes en l’absence de contacts sociaux. Dave Monfort met en avant que les « experts et études attestent de risques de contamination quasi inexistants à l’extérieur ».

« Pas de deux sans trois »

« Pas de deux sans trois », peut-on lire sur la page Facebook de « L’abîme Team » avec, en pièce jointe, une capture d’écran du formulaire de candidature de la police. Cela ne signifie pas encore que « La Boum 3 » a déjà été approuvée. La demande est maintenant examinée par la police.

Capture d’écran de la demande d'autorisation pour une «Boum 3» sur la page Facebook «L’abîme Team».
Capture d’écran de la demande d'autorisation pour une «Boum 3» sur la page Facebook «L’abîme Team».

Samedi 1er mai avait lieu « La Boum 2 ». L’événement interdit a de nouveau dégénéré, comme lors de la première « édition », et la police est intervenue en masse. Au cours de cette intervention policière, 127 personnes ont été arrêtées administrativement et cinq ont été placées en détention judiciaire, entre autres pour rébellion armée, menaces et vente de stupéfiants. Ces cinq personnes ont été libérées entre-temps.

Egalement à lire et à voir – « La Boum 2 : les images des affrontements entre les participants et la police »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

46 Commentaires

  • Posté par Steemans Philippe, lundi 3 mai 2021, 19:33

    Ils sont en forme aujourd'hui les petits vieux. Enfin on fait sa révolution comme on peut. Pour eux c'est la révolution de salon. Quand les jeunes et moins jeunes ont envahi le Bois sans autorisation, c'était des salauds. Quand ils demandent l'autorisation, ce sont des salauds. Belle constance. J'imagine déjà la scène au home: monsieur Emile vous reprendrez bien un peu de purée; salauds! monsieur Emile vous avez encore fait pipi dans votre pantalon; salaud! Bonjour moi c'est Arthur et vous? salauds. La conversation est limitée, raison pour laquelle il est inutile de tenir compte de leur avis.

  • Posté par Lamproye Marc, lundi 3 mai 2021, 21:11

    en vous lisant régulièrement, vous devez vous contenter de la faire au clavier la révolution, un clic par-ci un clic par là... bon, mais je ne suis pas là pour juger vos commentaires vu que chacun à le droit de donner son avis sur une situation ou sur un fait mais aussi d'être respecté même si vous n'êtes pas en phase avec ce qu'ils écrivent et qui sait, certains sont peut-être plus jeunes que vous... et tant qu'à faire commencez à faire une réserve de couches, on s'y retrouve parfois assez rapidement au home à "reprendre de la purée, salaud" et à "faire pipi dans son pantalon, salaud "... pauvre Émile

  • Posté par Leblanc Daniel, lundi 3 mai 2021, 18:23

    Il y a eu tellement de vibrations positives et d'allégresse non feinte qu'il faut absolument remettre ça !

  • Posté par Chalet Alain, lundi 3 mai 2021, 18:17

    Le Soir pourrait-il arrêter de faire de la pub pour cette crétinerie ?

  • Posté par Bouko Christian, lundi 3 mai 2021, 18:02

    correction : attendez-vous à retrouver nos pays démocratiques parmi les "has been " économiques

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo