Romelu Lukaku aux anges après son titre avec l’Inter Milan: «La plus belle année de ma carrière» (vidéos)

Photonews
Photonews

Romelu Lukaku est devenu dimanche champion d’Italie. L’Inter Milan, victorieuse samedi à Crotone, a en effet officiellement renoué avec le Scudetto à la suite du partage de son plus proche poursuivant, l’Atalanta, à Sassuolo. « C’est la plus belle année de ma carrière », a commenté le Diable rouge au micro de Sky Sport Italia.

« Je suis très content pour tous les Interistes dans le monde », a déclaré Lukaku. « Je suis content pour l’équipe, pour l’entraîneur, pour le club, pour le président… C’était une belle année pour nous. Je suis vraiment fier de jouer pour l’Inter. »

Lukaku a été interviewé alors qu’il se trouvait dans sa voiture après avoir fait un tour dans les rues de Milan pour célébrer le titre avec les supporters. « C’était le moment de faire la fête avec les gens. Je me suis dit avec un ami que c’était bien de sortir, de voir les gens. Je suis content de l’avoir fait. Pour beaucoup de joueurs de notre équipe, c’est le premier titre. Il fallait fêter ça avec les gars. »

Auteur de 21 buts en championnat, Lukaku a joué un grand rôle dans le titre de l’Inter, le premier depuis 2010. « On peut dire que c’est la plus belle année de ma carrière. L’an passé nous avions fait de belles choses et j’espère que nous pourrons continuer comme ça. Je suis vraiment content et je veux remercier tout le monde, c’était une très belle année pour nous. »

C’est le deuxième titre de la carrière de l’attaquant après celui conquis avec Anderlecht en 2010.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-174934567-full

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Le Standard doit absolument retrouver la recette!

  • Une saison particulière pour le Buffalo.

    Par Christophe Caulier

    Standard

    Laurent Depoitre préface la rencontre au Standard: «Le perdant pourra oublier l’Europe...»

  • Image=d-20190502-3TP7LU_high

    Par Propos recueillis par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Patrick Goots: « Se priver de Refaelov, c’est se tirer une balle dans le pied »

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous