Romelu Lukaku, l’homme du titre de l’Inter pour la presse italienne: «Il a apporté quelque chose en plus à l’équipe» (vidéos)

Photonews
Photonews

Romelu Lukaku est champion d’Italie avec l’Inter Milan depuis ce dimanche soir. Même s’il reste encore quatre journées de Serie A, la Gazzetta dello Sport a déjà tiré le bilan de ce sacre milanais en faisant les bulletins de la saison des acteurs du titre. Sans grande surprise, le Diable rouge est crédité de la meilleure note.

« Lukaku, une année de N.9 », titre le quotidien italien en créditant l’attaquant d’un 9 sur 10 évidemment. « Un attaquant et un leader pour l’Inter. Avec Romelu, on peut chanter et danser, comme hier dans les rues de Milan. Il était toujours là, et pas seulement avec des buts et des passes décisives. Son équipe l’a également suivi dans les moments difficiles. Il était impossible de l’arrêter. Après la victoire 4-2 contre le Torino (le 22 novembre, Lukaku marquant deux buts et délivrant deux assists, NDLR), il avait déclaré : ‘Nous ne sommes pas une grande équipe, ça ne va pas’. Le match suivant face à Sassuolo (victoire 0-3, NDLR), est aujourd’hui considéré comme le tournant de sa saison : si Lukaku n’est pas un leader, c’est qu’il n’existe pas de leaders dans le football ».

Le terme de « leader » accolé à Lukaku revient dans un autre titre de la Gazzett, qui estime qu’Antonio Conte est parvenu a « définitivement affiné Lukaku, son diamant brut ». « L’entraîneur de l’Inter a pu compter sur Perisic, Eriksen, Barella, Hakimi, Lautaro… Mais « Big Rom » a apporté quelque chose en plus. Pas seulement avec une montagne de buts (21) et de passes décisives (10). C’était sa profondeur, son courage, sa générosité, son leadership, son sens de la tactique… Quatre fois il n’était pas titulaire avec pour résultat, une défaite contre la Sampdoria et deux nuls face à Parme et l’Atalanta. Ce n’est pas une coïncidence. Dans ce championnat marqué par le Covid, la grande chance de Conte a été de pouvoir toujours compter sur son totem Lukaku, contrairement à d’autres clubs. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Vincent Josephy et Xavier Thirion

    Anderlecht

    Joshua Zirkzee, un pari à la Nmecha

  • Nadrani n’a laissé aucun espace à Cuypers et aux autres Malinois: un match très solide de la part du défenseur sérésien!

    Par Young Kruyts

    Division 1A

    RFC Seraing: une remise en question permanente

  • @News

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Aliaj: «Anderlecht doit se méfier de Laçi mais ne peut pas avoir peur»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous