Deux policiers blessés lors de la manifestation des supporters de Manchester United: la police ouvre une enquête (vidéos)

AFP
AFP

La Greater Manchester Police (GMP) a ouvert une enquête après que deux agents ont été blessés dimanche durant les manifestations des supporters à Old Trafford, le stade de Manchester United. Plus d’un millier de supporters ont protesté contre la famille Glazer, les propriétaires américains de Manchester United. Le match contre Liverpool a finalement été reporté.

Quelques centaines de supporters ont réussi à pénétrer dans Old Trafford et ont envahi la pelouse. Près du stade, des bouteilles et des barrières ont été lancées sur la police. Deux agents ont été blessés. Un d’eux a été « attaqué avec une bouteille et a subi une importante blessure au visage nécessitant un traitement hospitalier d’urgence », selon le GMP.

Selon Russ Jackson, chef adjoint de la police, nombreux manifestants n’avaient pas l’intention de protester pacifiquement. Il a condamné un comportement « imprudent et dangereux ».

Le mécontentement des supporters des Red Devils ne date pas d’hier. Et il a augmenté avec le projet – finalement abandonné – de Super League, soutenu par les propriétaires du club. Selon la police, environ 200 supporters avaient également protesté devant l’hôtel de l’équipe, dans le centre-ville.

Les autorités ont estimé qu’il n’était pas prudent de laisser le match entre Manchester United et Liverpool se dérouler à huis clos. Une nouvelle date doit encore être trouvée. Ce report a aussi des conséquences pour Manchester City. En cas de victoire de Liverpool, Kevin De Bruyne et ses équipiers auraient été assurés de remporter le titre de champions d’Angleterre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • @News

    Par Vincent Josephy et Xavier Thirion

    Anderlecht

    Joshua Zirkzee, un pari à la Nmecha

  • Nadrani n’a laissé aucun espace à Cuypers et aux autres Malinois: un match très solide de la part du défenseur sérésien!

    Par Young Kruyts

    Division 1A

    RFC Seraing: une remise en question permanente

  • @News

    Par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Aliaj: «Anderlecht doit se méfier de Laçi mais ne peut pas avoir peur»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous