La «Boum 3» classée comme événement test? Les explications de la ministre de l’Intérieur

La «Boum 3» classée comme événement test? Les explications de la ministre de l’Intérieur
Belga

Le collectif L’Abîme a introduit une demande auprès des autorités de la Ville de Bruxelles pour organiser la « Boum 3 », a-t-il annoncé sur sa page Facebook lundi.

La demande a été introduite pour un événement le 29 mai prochain à 14 heures au bois de la Cambre à Bruxelles. Le collectif L’Abîme y mentionne les mêmes raisons que pour son événement de ce samedi 1er mai au même endroit, à savoir dénoncer les conséquences du confinement sur les jeunes.

« Après plus d’un an de confinement, plusieurs experts tirent la sonnette d’alarme sur l’état psychologique des jeunes en manque de contacts sociaux », explique le collectif dans le formulaire de demande. « Comme nous l’avons fait remarquer à la ministre de l’Intérieur, les études démontrent que les risques de contamination à l’extérieur sont quasi inexistants. Nous souhaitons simplement avoir l’autorisation de nous rassembler comme le stipule la Constitution. Puisque depuis un an c’est interdit à l’intérieur, nous demandons l’autorisation de faire cela en extérieur », expose-t-il.

La ministre de l’Intérieur a réagi à cette demande, comme le rapporte HLN, invitant les organisateurs à débattre. Annelies Verlinden (CD&V) s’est également prononcée sur l’éventualité de classer ce rassemblement comme « événement test ». C’était déjà une possibilité pour « La Boum 2 », rappelle-t-elle. Mais les organisateurs n’en ont pas soumis la demande, assure la ministre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous