Qui est Allan Delferrière, le jeune défenseur qui a disputé ses premières minutes pour le Standard face à Ostende?

Qui est Allan Delferrière, le jeune défenseur qui a disputé ses premières minutes pour le Standard face à Ostende?

Depuis son intronisation à la tête de l’équipe première du Standard de Liège, Mbaye Leye n’a eu de cesse de le répéter : l’âge de ses joueurs importe peu à ses yeux. Ce qui compte avant tout, ce sont les qualités et le travail sur le terrain. Une philosophie qui a permis à plusieurs jeunes Liégeois de s’illustrer ces dernières semaines, comme Hugo Siquet, Michel-Ange Balikwisha, Nicolas Raskin ou encore Jackson Muleka, pour ne citer qu’eux. Et, sur la pelouse de la Diaz Arena ce samedi, un nouveau nom est venu s’ajouter à cette liste : Allan Delferrière (et non pas Michaël Delferrière comme il était indiqué sur la feuille de match officielle, Michaël étant son deuxième prénom).

Le défenseur de 19 ans était en effet la véritable surprise du chef sénégalais. Pour combler les blessures de Bokadi, Vanheusden, Siquet et Cimirot, ainsi que la suspension de Sissako, l’ancien buteur avait convoqué aux trois entraînements de cette semaine le jeune Nathan Ngoy, 17 ans, dont on dit le plus grand bien en bord de Meuse. Mais ce dernier n’était pas le seul membre de l’équipe espoirs assis sur le banc de l’équipe première ce samedi. Son coéquipier Allan Delferrière était à ses côtés, et c’est bien lui qui a eu l’honneur de monter sur le pré !

À 22 minutes du terme, l’arrière est monté au jeu à la place de Collins Fai, même s’il a en réalité pris place comme milieu récupérateur. À l’aise balle au pied, le Liégeois d’1m83 a montré un beau potentiel. Seule ombre au tableau : le bristol jaune dont il a écopé à la 89e. Sans parler des deux pions encaissés par les Rouches dans les arrêts de jeu… Ce qui ne devrait toutefois pas empêcher Mbaye Leye de faire à nouveau appel à lui, tant le staff liégeois place des espoirs en lui.

C’est d’ailleurs ce qui a poussé ce dernier à rapatrier Allan Delferrière en juillet 2020 en provenance des équipes de jeunes de Gand et à le mettre sous contrat jusqu’en 2022 (avec un an en option). Mais il s’agissait bien d’un retour pour celui qui est né en mars 2002, qui avait déjà passé une saison à l’Académie du Standard (en 2016-2017, lorsqu’il était arrivé du RFC Seraing). Notons également que le jeune Liégeois a déjà été repris une fois en sélection nationale, avec l’équipe U15.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous