Accueil Sports Football Football à l'étranger Italie

L’Inter Milan décroche le titre en Italie: voici ce qui a fait la différence d’après Antonio Conte

Mission accomplie pour le club milanais en Serie A.

Temps de lecture: 2 min

Antonio Conte, l’entraîneur de l’Inter Milan, est convaincu que l’élimination précoce en Ligue des champions, et les critiques qui se sont abattues sur ses joueurs, auront été la clé du titre de champion d’Italie conquis dimanche.

Le partage de l’Atalanta avec Sassuolo (1-1) dimanche, à quatre journées de la fin du championnat, a permis en effet aux Nerazzurri de renouer avec le Scudetto en Serie A pour la première fois depuis 2009-2010, alors sous la houlette de Jose Mourinho.

L’Inter met ainsi fin à une série de 9 titres consécutifs de la Juventus, dont quatre (de 2011 à 2014) avec Conte comme entraîneur.

L’Inter a fini en boulet de canon, à l’image de Romelu Lukaku, si l’on se souvient du maigre bilan de deux victoires en dix rencontres toutes compétitions confondues en octobre et en novembre alors que décembre a enterré les espoirs européens de l’Inter avec une seule victoire en six matches de Ligue des champions.

« Je pense que le moment clé a été l’élimination en Ligue des champions quand les critiques se sont abattues sur nous, peut-être de manière exagérée », a analysé Antonio Conte, 51 ans, s’exprimant sur la Rai et Sky Sport Italia. « Ce ne fut pas facile. Nous avions un groupe de gars qui n’étaient pas habitués à gagner. Nous avons resserré les rangs et utilisé les critiques pour devenir plus fort. On m’a demandé ce que l’Inter avait besoin. J’ai répondu que chaque joueur devait mettre la barre plus haut, pas seulement sur le plan footballistique, mais aussi sur le plan mental ».

Antonio Conte, arrivé à l’Inter en 2019, a aussi placé ce succès, à titre personnel, parmi les plus importants de sa carrière. « Ce n’était pas évident parce que ce ne fut pas un choix facile pour moi de venir à l’Inter à un moment où l’équipe n’était certainement pas compétitive ou n’avait pas les ressources nécessaires pour réaliser quelque chose d’important. En plus, c’était un rival de la Juve, où j’ai joué pendant de nombreuses années et qui dominait la Serie A. Mais j’ai accepté le défi et le travail très dur a compensé tous les sacrifices ».

Antonio Conte aura certainement un sentiment particulier le 15 mai lors du duel face à la Juve. « Ce sera un match où nous voulons faire de notre mieux. On veut gagner les quatre matches qu’il nous reste », s’est-il contenté d’ajouter.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Italie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir