Catastrophe au Mexique: les images du pont qui s’est effondré au passage d’un métro

Au moins 23 personnes ont été tuées dans la nuit de lundi à mardi, et des dizaines d’autres blessées à Mexico après l’effondrement d’un pont du métro aérien qui a fait plonger une rame dans le vide. L’accident, qui s’est produit vers 22 heures, heure locale, près de la station Olivos, sur la ligne 12 du métro qui traverse le sud de la capitale, a fait près de 70 blessés.

La rame de métro, une des plus récentes du réseau, s’est littéralement brisée en deux dans la chute du pont en béton. Des pans entiers du pont jonchaient la route au-dessus duquel la structure était suspendue avant de s’effondrer pour des raisons encore inconnues.

Critiques

«Soudain, j’ai vu la structure qui se brisait», a raconté un témoin à la chaîne de télévision mexicaine Televisa. «Moins d’une minute plus tard, tout est tombé et un nuage de poussière s’est formé», a ajouté ce témoin qui n’a pas été identifié. «Lorsque la poussière s’est dissipée, j’ai essayé de voir ce que je pouvais faire pour aider. Le silence était terrible. Deux personnes ont été sorties des décombres. Les autres sont encore enfouies», a-t-il dit d’une voix prise par l’émotion.

Des témoins ont fait entendre de virulentes critiques à l’encontre de Marcelo Ebrard, ancien maire de Mexico qui avait inauguré cette ligne de métro. «Qu’il vienne, qu’il vienne ici voir ce qu’il nous a laissé. C’est lui le responsable», a hurlé une femme devant les caméras en proférant des accusations de corruption à l’encontre de celui qui est aujourd’hui ministre des Affaires étrangères du Mexique.

Il s’agit du second accident du métro depuis le début de l’année. En janvier, un incendie avait endommagé les installations de contrôle du réseau, faisant un mort et 29 blessés par les émanations de fumée. En mars 2020, une collision entre deux rames du même métro avait fait un tué et 41 blessés.

EFE/MAXPPP
EFE/MAXPPP

EPA
EPA

AFP
AFP

AFP
AFP

Reuters
Reuters

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous