Accueil Société

Masques achetés par la Belgique: la justice s’empare du dossier Avrox

Le parquet de Bruxelles confirme que plusieurs perquisitions ont eu lieu en Europe, ce mardi, en lien avec l’achat de masques Avrox par l’Etat belge. L’instruction a pour objet des préventions de faux et usage de faux, escroquerie, blanchiment et entrave à la liberté des enchères.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 5 min

Cette fois, l’affaire Avrox prend un virage judiciaire. Des perquisitions ont été menées ce mardi, notamment au Grand-Duché, pour faire toute la lumière sur l’acquisition par l’Etat belge de 15 millions de masques en tissu auprès de la société luxembourgeoise Avrox, pour un coût total de près de 32 millions d’euros. Après les multiples polémiques sur cet achat piloté par la Défense, le parquet de Bruxelles s’est engouffré dans le dossier, épaulé par l’Office central pour la répression de la corruption (OCRC). L’affaire a été mise à l’instruction et prend désormais une tournure européenne, car elle est coordonnée par Eurojust (l’agence en charge de renforcer la coopération judiciaire entre Etats membres).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

49 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, jeudi 6 mai 2021, 2:40

    Continuez M. Counasse, avec opiniâtreté, comme vous le faites depuis le début, à contribuer à démasquer cette mascarade. Vos lecteurs mais aussi électeurs vous remercient.

  • Posté par Lemaire Didier, mercredi 5 mai 2021, 17:22

    Le Goffin râlait de ne plus être ministre, on comprend mieux pourquoi son président l'a "oublié". Il n'est cependant pas le seul à s'être fait pigeonner, il faut les débusquer tous et faire la grande lessive. Opération mains propres SVP

  • Posté par Fonzé Jean, mercredi 5 mai 2021, 17:18

    " Le Soir pointait le profil « improbable » du trio de gestionnaires derrière la société luxembourgeoise : un héritier jordanien, un ex-patron de restaurant cannois et un ancien agent de foot. Trois hommes réunis rue de Bastogne, au nord du centre-ville de Luxembourg, où Avrox a élu domicile au sein d’un bureau comptable, refuge de sociétés boîtes-aux-lettres sans personnel." Le Luxembourg fait partie de l'Europe mais se comporte en paradis fiscal pour des sociétés vénales ; je comprends mieux comment ce "pays" est si riche et peut exercer une concurrence déloyale vis à vis de ses voisins .

  • Posté par Senterre Francoise, mercredi 5 mai 2021, 8:51

    Tiens, M. Goffin, ministre de la santé, combien avez vous encaisser de la part de ces escrocs. On ne vous entend plus cher ministre.

  • Posté par Jules Vandeweyer, mercredi 5 mai 2021, 8:41

    Bref, on sait tout du caractère "bidon" de ce marché. Je lis même ci-dessous "pot de vin". Qui va assumer finalement? Le ministre était-il pigeon ou responsable (dans les 2 cas, c'est coupable)? Gageons que ce sera passé au bleu, comme d'habitude! Il est beau le MR actuel: un président fantasque, Charles Michel en goujat à Istanboul, un conseiller communal jouant aux indiens à la Cambre, une affaire des masques pourris (achetés avec l'argent public).

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs