José Mourinho rebondit déjà: le Portugais est le nouveau coach de l’AS Rome

José Mourinho rebondit déjà: le Portugais est le nouveau coach de l’AS Rome

«  L’AS Roma est heureuse d’annoncer que José Mourinho sera le responsable technique de l’équipe première à partir de la saison 2021-2022 (sur base d’un contrat courant jusqu’en 2024). »

S’il est vrai que tous les chemins mènent à Rome, que José Mourinho l’ait suivi tient du coup de théâtre. La fin de la collaboration avec un autre Portugais, Paulo Fonseca, à l’issue d’une saison décevante (7e en championnat, la Roma est en bagarre avec Sassuolo pour une place en barrages de Conference League) et partie en vrille (défaite 6-2 à Manchester United en demie aller d’Europa League), était certes inévitable, mais c’est un autre nom qui circulait à Trigoria. Une tout autre idée du football aussi : Maurizio Sarri. Loin de la ligne directrice de Mourinho comme l’est aussi le projet du club axé sur les jeunes joueurs et la sobriété financière – depuis son rachat du club par Dan Friedkin, 3,5 milliards€ de fortune personnelle ; et la désignation du… Portugais Tiago Pinto, ex-Benfica, comme directeur général en janvier dernier – et Mourinho se fie en effet plutôt aux joueurs expérimentés et a déjà fait dépenser 1,5 milliard d’euros à ses dirigeants… Et, selon @DiMarzio, il percevra 7 millions€/saison plus bonus. La première année, Tottenham lui versera la différence pour arriver aux 16 de l’indemnité de rupture convenue avec le club.

Quoi qu’il en soit, Dan Friedkin et son fils, Ryan, vice-président des « Giallorossi », qui vit au quotidien dans la capitale, a salué l’engagement d’un « Special One » que ses récentes expériences à Chelsea, Manchester United et surtout Tottenham, ont normalisé, « comme une garantie de leadership et d’expérience extraordinaires pour notre ambitieux projet. Il s’agit d’un énorme pas vers la construction d’une mentalité gagnante, solide et durable dans notre club. »

Curieusement, l’annonce du prochain retour dans le Calcio survient 48 heures après le 19e scudetto de l’Inter, soit 11 ans après le dernier en date des « Nerazzurri » griffé… Mourinho. Cette saison-là, le technicien portugais avait même signé un triplé historique pour l’Inter, en y ajoutant la C1 (sa 2e sur 2 pour lui) et la Coppa.

Au-delà de cette contradiction a priori, les dissertateurs du foot italien se réjouissent déjà du retour de Mourinho où sa théâtralisation du jeu avait trouvé un bel écho entre 2008 et 2010. Ce sera le cas a fortiori sur une place « chaude » comme l’est la Roma giallorossa… Cette passion qui a convaincu Mourinho selon ses mots.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous