Accueil Société

Accord interprofessionnel: les syndicats envisagent des actions

Les syndicats menacent le gouvernement : une marge salariale de 0,4 % mènera à des actions.

Temps de lecture: 1 min

Dans une lettre ouverte publiée mardi, les centrales de la CSC et de la FGTB affirment qu’elles continueront à s’opposer à la décision gouvernementale de bloquer au maximum à 0,4 % les négociations salariales sur « la base d’une loi imbuvable et dépassée ». Les syndicats envisagent des actions pour faire valoir leurs revendications.

Le 29 avril, après l’échec des négociations entre partenaires sociaux, le gouvernement a décidé qu’il prendrait seul la décision sur la marge salariale. CSC et FGTB demandent d’avoir des négociations salariales « libres et équitables » pour 2021-2022.

« Conclure une nouvelle fois un accord interprofessionnel sans une augmentation substantielle du salaire minimum est tout bonnement impensable », soulignent les deux syndicats. Pour eux, la marge salariale de 0,4 % est tout simplement « pitoyable » pour les travailleurs qui ont permis « aux entreprises de fonctionner tout au long de la crise sanitaire ».

Les syndicats veulent un cadre qui leur permette de négocier librement et demandent aux employeurs « un dialogue social basé sur le respect et la responsabilité ».

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bouko Christian, mardi 4 mai 2021, 21:20

    a méditer "La part de marché du fret ferroviaire en France n'a cessé de s'éroder au profit du transport routier de marchandises, pour tomber à 9 % en 2019, soit cinq fois moins qu'en 1974 et environ la moitié de la moyenne européenne " et l'aveu anonyme d'un cadre syndical de la CGT dans un reportage sur l'histoire des chemins de fer en France : " on a exagéré nos revendications salariales (avec grèves à répétition ) et on a perdu le fret" ! .

  • Posté par Bouko Christian, mardi 4 mai 2021, 21:15

    Oups leS syndicats

  • Posté par Bouko Christian, mardi 4 mai 2021, 21:13

    Quand le syndicats parlent de responsabilité aux patrons c’est l’hôpital qui se moque de la charité même si cette expression n'est pas très opportune en ce moment .

  • Posté par Chalet Alain, mardi 4 mai 2021, 17:59

    A cause de la situation économique difficile, une majorité d'entreprises ont réduit ou supprimé leur dividende cette année. Et beaucoup de patrons ont réduit leur salaire et réduit ou annulé toute forme de bonus pour eux. Mais il faudrait augmenter tous les salaires? et même plus que l'indexation automatique (laquelle est déjà une aberration économique, particulière à la Belgique).? C'est vraiment du populisme débile... et suicidaire.

  • Posté par Dagnelie Raphaël, mardi 4 mai 2021, 16:58

    Quel que soit le soit, les responsables syndicaux ne seront jamais contents. Ils espèrent peut-être que le PTB obtient la majorité absolue !!! Ils peuvent toujours rêver.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko