Accueil Monde Europe

Russie: la répression s’intensifie contre les équipes de Navalny

Alors que la figure centrale des mouvements contre le président Vladimir Poutine est en prison, ses QG à Moscou et en régions ont été classés « extrémistes » et ont dû fermer.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Avant de partir manifester contre le Kremlin de Vladimir Poutine, Alexeï Gresko avait pris ses précautions. Caché pendant quatre jours pour déjouer la surveillance de la police, ce coordinateur du QG d’Alexeï Navalny à Ekaterinbourg avait sur lui comme d’habitude un petit sac prêt pour la prison. « Un survêtement, une radio, une brosse à dents, un livre. Ma femme est prévenue et sait quoi faire si je suis détenu. Bien sûr, elle s’inquiète mais me soutient », confiait au Soir Alexeï Gresko quelques minutes avant d’être arrêté sur le chemin vers la manifestation. C’était le 21 avril dernier.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 4 mai 2021, 19:47

    Dommage que cela arrive si tard.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs