Démantèlement de sites: ArcelorMittal introduit un recours à titre conservatoire

ArcelorMittal souligne "le travail sérieux" de l'administration pour la délivrance des permis dans des délais serrés. L'entreprise constate cependant que certaines conditions présentent "des difficultés telles qu'il lui est matériellement impossible de mettre en œuvre cette étape charnière de la reconversion dans les délais impartis".

Elle souligne également contester en droit des obligations imposées dans ces permis.

Malgré ce recours à titre conservatoire, ArcelorMittal précise avoir ouvert des sessions de travail avec les parties prenantes afin de trouver des solutions et d'engager les opérations de démolition "au plus tôt".

Le mois dernier, les administrations régionales ont octroyé les permis uniques (environnement et urbanisme) pour le démantèlement des deux sites désaffectés d'ArcelorMittal en région liégeoise. Prévues pour une durée maximale de trois ans, ces opérations de déconstruction concernent en particulier 164 ha répartis sur les sites de Chertal et du haut-fourneau B d'Ougrée (HFB).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous