Accueil Planète Climat

Nouvelle boussole ou parenthèse?

Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Près de six milliards d’euros, c’est peu et beaucoup à la fois. « Les attentes sont importantes, analyse Marek Hudon. Mais il y a aussi un enjeu symbolique. Le plan est positif pour le climat. Il comprend des mesures qui vont améliorer la vie des Belges, par exemple en matière de mobilité. C’est un bon exemple de plan “durable” et les exigences européennes y sont pour beaucoup. Mais l’enjeu est que cette approche nouvelle s’installe dans la durée et qu’elle ait un effet boule de neige dans d’autres politiques. Que les principes de « ne laisser personne de côté » dans le choix et la mise en œuvre des politiques et mesures, et de ne rien faire qui puisse nuire à l’objectif climatique deviennent le nouveau compas qui guidera toutes les politiques. Mais à l’inverse, il y a un risque qu’on considère qu’on a financé les projets verts avec le plan de reprise et que les autres politiques peuvent reprendre leur cours habituel. Le danger est que le plan de reprise serve d’excuse pour en faire moins demain ».

Le plan belge est-il à la hauteur de l’urgence écologique et sociale ? C’est le thème du débat auquel participeront Thomas Dermine (PS) secrétaire d’Etat à la relance, Estelle Ceulemans, secrétaire générale de la FGTB et Marek Hudon (ULB), mercredi soir. A voir en direct sur YouTube.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Climat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs