Le report du coup d’envoi contre Eupen provoqué par les supporters coûte 2.500 euros au Sporting de Charleroi

PhotoNews
PhotoNews

Lors de la dernière journée de la saison régulière, le 17 avril, des supporters mécontents de la saison des Zèbres avaient envahi la pelouse. Mehdi Bayat était venu à leur rencontre. La situation était rentrée dans l’ordre après cela, mais le match avait été retardé d’une demi-heure.

Le match delegate avait inscrit l’incident dans son rapport. Le procureur fédéral Ebe Verhaegen a dès lors poursuivi le club. « Charleroi est complètement responsable pour le report du coup d’envoi. Le club doit garantir à tout moment que les supporters n’entrent pas sur le terrain et que le match puisse commencer à temps. Charleroi a échoué sur ce plan », a expliqué Verhaegen.

Pierre-Yves Hendrickx, secrétaire général du club, n’a pas nié les faits, mais estime qu’il s’agit d’un incident malheureux. « Nous avons fait tout le nécessaire pour rétablir le calme. Le match a commencé plus tard, mais a pu se dérouler sans autre incident », a-t-il indiqué. Cela n’a pas suffi à empêcher une amende de 2.500 euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-174934567-full

    Par Jonas Bernard

    Standard

    Le Standard doit absolument retrouver la recette!

  • Une saison particulière pour le Buffalo.

    Par Christophe Caulier

    Standard

    Laurent Depoitre préface la rencontre au Standard: «Le perdant pourra oublier l’Europe...»

  • Image=d-20190502-3TP7LU_high

    Par Propos recueillis par Xavier Thirion

    Anderlecht

    Patrick Goots: « Se priver de Refaelov, c’est se tirer une balle dans le pied »

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous