Accueil Société

La bourgmestre de Saint-Trond au cœur d’une polémique: elle et ses proches auraient été vaccinés bien avant l’heure

Plusieurs médias flamands rapportent que la bourgmestre de Saint-Trond, Veerle Heeren (CD&V), a reçu sa première injection de vaccin au mois de mars, ainsi que dix de ses proches.

Temps de lecture: 2 min

Plusieurs médias flamands rapportent que la bourgmestre de Saint-Trond, Veerle Heeren (CD&V) a reçu sa première injection de vaccin au mois de mars alors que la campagne de vaccination donnait priorité aux résidents de maisons de repos. Dix de ses proches auraient également été vaccinés largement plus tôt que prévu, selon des documents confidentiels.

« Je fais partie du groupe des personnes de plus de cinquante ans. Il y a encore beaucoup de gens qui ont eu leur chance avant moi. Ce n’est que lorsqu’ils auront tous été vaccinés que ce sera mon tour. Avec les autres quinquagénaires et nos jeunes », avait déclaré la bourgmestre le 4 mars 2021.

Quelques jours plus tard, Veerle Heeren, 56 ans, aurait reçu une première injection du vaccin Pfizer. C’est ce que révèle le site d’information local Trudocs. Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws, notamment, ont pu consulter ces documents. Ils indiquent également que Mme  Heeren aurait reçu sa seconde injection le 31 mars.

La rumeur courait depuis un certain temps à Saint-Trond et Het Nieuwsblad avait déjà demandé à la bourgmestre si elle s’était fait vacciner. « Je ne répondrai pas à cette question. Je ne vous demande pas si vous avez un cancer de la prostate », avait-elle répondu, sur le ton de l’humour.

« Oui, j’ai bien été vaccinée en mars », a admis mercredi la bourgmestre de Saint-Trond (Limbourg) Veerle Heeren (CD&V) dans un communiqué dans lequel elle présente ses excuses.

« À ce moment-là, il y avait chaque jour des quantités assez importantes de vaccins non administrés parce que le système de convocation n’était pas totalement au point et un groupe de prestataires de soins avait déjà été vacciné dans leur établissement », explique-t-elle dans le communiqué. « Je vous assure que nous avons suivi de près la stratégie de vaccination des autorités, en établissant un certain nombre de groupes cibles et de listes de priorités. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 5 mai 2021, 16:23

    Mais oui bien sûr, respects des procédures, on va la croire,démission point barre

  • Posté par Desmet Marc, mercredi 5 mai 2021, 15:37

    Bartje peut bien balayer devant sa Flandre si "propre"... Il y a autant de pourris au nord qu'au sud de gauche ou de droite... Dehors Buiten Draußen.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mercredi 5 mai 2021, 16:24

    Opdebeeck, il y a pas des petits pourris et des grands pourris, il y a seulement des pourris qui doivent démissionner

  • Posté par OPDEBEECK Jean-Marie, mercredi 5 mai 2021, 15:51

    Ah ! Parce que profiter d'une opportunité pour se faire vacciner vous appelez cela être pourri ? Ceux qui sont réellement pourris sont les conspirationnistes et anti-vax qui déversent leur pourriture dans les réseaux sociaux !

  • Posté par Bricourt Noela, mercredi 5 mai 2021, 15:20

    Tout est différent quand on a le pouvoir ou bien si l'on en est proche. C'est injuste; mais chacun peut le constater.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko