La FIFA choisit un fournisseur allemand pour le suivi des joueurs sur le terrain

L'expertise de la société munichoise doit faire progresser "la manière dont les clubs et les joueurs peuvent recevoir des informations de haut niveau sur leur santé et leur développement et changer la manière dont les supporters du monde entier peuvent appréhender ce sport", affirment les deux parties dans un communiqué.

Kinexon revendique avoir déjà travaillé avec plus de 400 clubs, ligues et événements dans le monde afin "d'améliorer les performances des joueurs et des équipes, de réduire les blessures, d'accélérer la reprise des matchs et de donner aux supporters des informations auparavant inaccessibles pour leur permettre de mieux comprendre et profiter du jeu".

En Bundesliga, l'entreprise a noué un partenariat avec le Bayer Leverkusen par exemple. À l'aide de capteur placé dans le ballon et porté par le joueur, les responsables de la formation allemande peuvent désormais disséquer toute une série de données métriques, comme le taux de réussite des passes, la distance des passes, la distance entre les joueurs...

La NBA avait également sollicité les services de Kinexon l'été dernier lorsque la ligue nord-américaine de basketball avait choisi de reprendre le championnat, interrompu quelques mois en raison du Covid-19, dans une bulle tenue à Orlando. La technologie de bracelet intelligent devait ici permettre de mieux suivre les contacts entre les joueurs et déterminer si une mesure de quarantaine devait être imposée à la suite de contacts trop étroits avec un cas positif.

Des équipes de NBA avaient déjà fait appel à l'entreprise technologique avant cela, les Philadelphia 76ers notamment. Leur pivot vedette, Joel Embiid, sorti de l'université en 2014, avait en effet débuté sa carrière sur une série de blessures importantes. L'équipe a donc utilisé un dispositif de traçage afin de mieux encadrer la revalidation de sa star, de mieux gérer sa charge de travail, son temps d'entraînement et son temps de jeu en match.

Avec la FIFA, le partenariat visera dans un premier temps à établir des standards. "Les technologies de suivi des joueurs en temps réel de Kinexon seront intégrées au travail de la FIFA sur l'usage de la technologie pour améliorer encore l'expérience du football pour les joueurs, les clubs, et les supporters."

"Nos recherches sur le développement des systèmes électroniques de suivi et d'évaluation des performances (EPTS) ont débuté il y a plusieurs années déjà", explique Nicolas Evans, directeur de la recherche et des standards du football à la FIFA. "Nous voulions trouver un partenaire qui ne se limite pas uniquement à la collecte des données, mais assure aussi leur traitement et les rend intelligibles pour les différents intervenants (coach, joueur, supporteurs...)", ajoute-t-il.

La FIFA précise que cette collaboration ne fait que débuter. La fédération ne pouvait donc pas encore citer d'avancées technologiques concrètes qu'elle entendait appliquer. "Il s'agit notamment d'offrir aux entraîneurs, aux fans... des perspectives en temps réel pendant le déroulement du match", a commenté M. Evans.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous