Coronavirus - Impact limité de la crise sur Car-Pass grâce à la forte reprise du marché de l'occasion

"Dire que 2020 était une année exceptionnelle revient à enfoncer une porte ouverte", commente Michel Peelman, administrateur délégué de Car-Pass.

Si l'année avait démarré sur les chapeaux de roues, elle a été freinée dans son élan par le coronavirus. Pendant le premier confinement, les stations de contrôle technique ont été fermées un certain temps et tous les showrooms ont dû fermer leurs portes.

A partir de la mi-mai, la vente de véhicules d'occasion a cependant connu une forte reprise, explique le responsable. Et finalement, l'année a été clôturée avec un total de 791.981 Car-Pass, en baisse d'à peine 3,6%.

En 2020, Car-Pass a reçu 8,2 millions de relevés kilométriques dans le cadre des activités après-vente, soit un recul de 14,5% par rapport à 2019.

Pour la première fois en Europe, l'ASBL a par ailleurs reçu les relevés kilométriques étrangers issus des fichiers de données centraux des constructeurs automobiles, ce qui a permis de mieux détecter la fraude relative aux véhicules importés.

Ce sont ainsi 1.716 cas de fraude au compteur kilométrique qui ont été identifiés au total l'an dernier. Parmi eux, 1.111 concernaient des ventes intérieures (0,16 % du nombre total) et 605 (2,4 %) une importation de véhicules à destination de la Belgique.

En moyenne, les relevés kilométriques frauduleux des véhicules belges sont inférieurs de 55.000 kilomètres au kilométrage réel. Dans le cas des véhicules étrangers, ce nombre se porte à 100.000, illustre Car-Pass.

Lors de l'achat d'un véhicule importé, mieux vaut dès lors examiner soigneusement le relevé kilométrique, conseille l'ASBL, car non seulement le risque de fraude est significativement plus élevé, mais le nombre de kilomètres qui disparaissent du compteur est donc en moyenne deux fois plus élevé.

Une Volkswagen Golf importée (de 2003) a d'ailleurs battu le record avec une diminution de près d'un demi-million de kilomètres.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Va-t-on construire un Legoland sur l’ancien site de Caterpillar
?

    Charleroi: le site de Caterpillar se cherche un avenir

  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Opération marketing sur le chantier ZIN: le nouveau béton «cradle to cradle» est coulé en direct et en grande pompe, avec Jean-Philippe Vroninks, le nouveau CEO de Befimmo, en première ligne.

    Par Brigitte De Wolf

    Immo

    Première coulée de béton circulaire

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous