Accueil Société

Prix Francqui: Michaël Gillon, encore un peu plus près des étoiles

Astrophysicien à l’ULiège, le lauréat du Prix Francqui est l’exemple même que les changements de trajectoires sont possibles, avec une issue particulièrement heureuse pour qui manie l’audace, la force de travail et l’excellence.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Déjà reconnu mondialement pour ses travaux révolutionnaires, à 47 ans, Michaël Gillon, astrophysicien à l’ULiège, est désormais honoré de la plus prestigieuse récompense scientifique belge : le Prix Francqui. En 2017, depuis le siège de la Nasa, il annonçait la découverte d’un système de sept exoplanètes, potentiellement habitables, en orbite autour de l’étoile Trappist-1 située à 40 années-lumière de la Terre. De quoi ouvrir grand le champ des possibles concernant des formes de vie sur une planète autre que la nôtre.

On pourrait croire à une destinée scientifique toute tracée. Il n’en est rien. Michaël Gillon n’est pas tombé tout petit dans la marmite spatiale. Il est l’exemple même que les changements de trajectoires sont possibles, avec une issue particulièrement heureuse pour qui manie l’audace, la force de travail et l’excellence.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs