Accueil Monde France

Présidentielle: pour Michel Barnier, il sera dur d’être prophète en son pays

Sans le dire encore explicitement, l’ex-négociateur du Brexit se verrait bien à l’Elysée. Mais on ne revient pas aisément d’Europe en France.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

Ce n’est pas encore une proclamation. Mais c’est de moins en moins subliminal. Il en a envie. Il veut être utile. Il a un profil, celui du vieux sage à la Joe Biden. Il a des intentions, celles de pacifier la France. Et il a un cauchemar : celui de voir Marine Le Pen arriver au pouvoir.

À 70 ans, débarrassé des difficiles négociations sur le Brexit, Michel Barnier se verrait bien à l’Elysée. En un demi-siècle de carrière politique, on ne compte plus les lignes de son CV. Quatre fois ministre, deux fois commissaire européen, sans compter ses mandats de parlementaire. Et bientôt président de la république ? Le montagnard se verrait bien détrôner au sommet un Emmanuel Macron dont il juge l’exercice du pouvoir « arrogant et solitaire ». « Je serai acteur de ce débat présidentiel », a-t-il lancé lundi sur France inter. Mais est-il vraiment l’homme que la droite attend ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Pire Bernard, jeudi 6 mai 2021, 20:30

    Ce Barnier, ce n'était qu'un factotum du Brexit, chargé par Paris de rendre les choses aussi difficiles que possible pour récupérer le juteux business de Londres. On ne peut s'y tromper : quand il s'agit de nommer une potiche sans pouvoirs, on prend des Belges ou des Luxembourgeois. De toute manière, leur pays ne représente rien aux yeux des pays qui se disent grands, comme la France ou l'Allemagne. Mais quand il y a des enjeux de taille, exit les petites mains. On y met des hommes à soi. Echec sur toute la ligne pour Barnier, qui a peu de charisme et n'a pas réussi son pari : Londres reste une plateforme d'envergure mondiale pour les décideurs, Paris, reste la capitale des fringues et des sacs à main. Il faut dire qu'avec leur mode de fonctionnement spécifique et tellement franco-français, ça n'a rien d'étonnant...

Aussi en France

France: du changement dans les péages

Le péage « flux libre » – sans arrêt, ni ralentissement – se répand pourtant un peu partout dans le monde. En France, il en est à ses balbutiements.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs