Accueil Monde États-Unis

Pourquoi Donald Trump reste suspendu de Facebook

L’ancien président américain ne sera pas autorisé avant six mois à revenir sur ce réseau social de 2,8 milliards d’utilisateurs, dont il avait été expulsé après avoir encouragé les émeutiers du 6 janvier au Capitole.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

La décision prise par Facebook demeure cependant malaisée, tant elle interpelle en termes de liberté d’expression et de sécurité publique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par Wauters Francis, jeudi 6 mai 2021, 20:31

    Petit rappel Facebook, Twitter et autres médias sociaux sont des entreprises privées. En conséquence tant que elles respectent le cadre légal, elles ont toutes libertés d accepter ou de refuser qui elles veulent. Si D Trump veut avoir des garanties pour sa liberté d expression il lui suffit de s adresser à la presse officielle. Évidemment ca implique d accepter la contradiction et les questions, ce qui semble difficile pour lui.

  • Posté par Wauters Francis, jeudi 6 mai 2021, 20:31

    Petit rappel Facebook, Twitter et autres médias sociaux sont des entreprises privées. En conséquence tant que elles respectent le cadre légal, elles ont toutes libertés d accepter ou de refuser qui elles veulent. Si D Trump veut avoir des garanties pour sa liberté d expression il lui suffit de s adresser à la presse officielle. Évidemment ca implique d accepter la contradiction et les questions, ce qui semble difficile pour lui.

  • Posté par Wauters Francis, jeudi 6 mai 2021, 20:31

    Petit rappel Facebook, Twitter et autres médias sociaux sont des entreprises privées. En conséquence tant que elles respectent le cadre légal, elles ont toutes libertés d accepter ou de refuser qui elles veulent. Si D Trump veut avoir des garanties pour sa liberté d expression il lui suffit de s adresser à la presse officielle. Évidemment ca implique d accepter la contradiction et les questions, ce qui semble difficile pour lui.

  • Posté par Demaseure Thierry, mercredi 5 mai 2021, 20:08

    En fait, la question est de savoir si la liberté d'expression permet de tout dire. Les ennemis de la démocratie peuvent, heureusement dans certaines limites, propager leurs idées insanes et la démocratie se voit piégée à tous les coups : interdire à l'encontre des idéaux démocratiques ou laisser faire au risque de voir les ennemis de la démocratie prendre le pouvoir qui, eux, ne se gêneront évidemment pas alors pour censurer tout ce qui ne leur plaît pas. Les exemples dans le monde sont nombreux où une telle censure est pratiquée, surtout après que le pouvoir non démocratique en place ait infiltré les Cours et Tribunaux ... Malheureusement, je constate que la désinformation touche de plus en plus de personnes, notamment quand je lis le post de Monsieur Salvo BASTIN. Tiens, à propos de 39-45, ça me rappelle les tribunaux de Vichy ...

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mercredi 5 mai 2021, 22:05

    Vichy ça me rappelle aussi Mitterand-touche-pas-à-mon-pote le faux socialiste. Celui qui a propulsé la galaxie Le Pen sur orbite. Aux USA, Trump est-il le problème ou est-il la conséquence? Le problème est aussi: quand une opinion devient-elle « d’extrême-droite »? Aujourd’hui, être opposé au mariage homosexuel vous classe à l’extrême-droite. Il y a 25 ans, cette opinion était compatible avec une appartenance au PS.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Une nuit supplémentaire à l’hôpital pour Bill Clinton

L’ancien président américain Bill Clinton, hospitalisé pour une infection, a depuis son départ de la Maison Blanche, il y a 20 ans, connu plusieurs frayeurs médicales qui l’ont contraint à changer de rythme et de régime alimentaire.

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs