Remco Evenepoel sans stress au départ du Giro: «Je veux juste me sentir bien dans le peloton»

Photonews
Photonews

Remco Evenepoel, 21 ans, effectuera samedi ses débuts dans un grand tour. Le leader de l’équipe Deceuninck-Quick Step sera au départ du Giro, à Turin, neuf mois après sa lourde chute au Tour de Lombardie. « Je vais démarrer sans stress », a lancé mercredi le prodige belge.

En 2020, il avait impressionné en remportant les quatre courses à étapes auxquelles il a participé : Tour de San Juan, Tour de l’Algarve, Tour de Burgos et Tour de Pologne. Une chute au Tour de Lombardie l’avait ensuite empêché de prendre part au Giro, repoussant de plusieurs mois ses débuts dans une course de trois semaines.

« Je suis simplement heureux d’être au départ d’une course », a déclaré Evenepoel mercredi en visioconférence de presse. « Je n’ai pas couru depuis presque dix mois, je veux juste me sentir bien dans le peloton, avoir du plaisir avec mes équipiers et m’amuser. Tout ça m’a manqué. C’est ma première depuis l’accident, on verra bien comment mon corps va réagir. Je ne me mets pas de pression. Mon but principal reste les Jeux olympiques. Le Giro n’est qu’une étape vers Tokyo. Je ne peux pas dire si je suis plus fort ou meilleur que l’année dernière, je n’ai pas encore couru. Nous verrons bien. »

Sans s’épancher sur sa préparation, Evenepoel a assuré se sentir en « très bonne santé ». « Je suis bon pour la course, les séances d’entraînements se sont bien passées. Mais je sais que ce n’est pas la même chose que la course. C’est un gros point d’interrogation pour moi aussi », a dit le ’Cannibale de Schepdaal’.

« Je veux en profiter car être privé de course si longtemps, cela ressemble un peu à une dépression. J’espère me forger de bons souvenirs, tirer le meilleur de la situation », a assuré Evenepoel.

Novice dans un grand tour, le Belge franchira aussi pour la première fois un col à plus de 2.000 mètres d’altitude. « Pour être honnête, je ne sais pas dire comment je vais réagir car ce sera une première en course. À l’entraînement avec Joao Almeida, nous avons franchi de nombreux cols à plus de 2.000 mètres, mais l’entraînement et la course, c’est différent. Vous verrez à la télévision comment je m’en sortirai là-bas », a-t-il rigolé.

Un contre-la-montre pour débuter

En 2019, Remco Evenepoel a décroché la médaille d’argent aux Championnats du monde de contre-la-montre et a remporté le titre de champion d’Europe de la spécialité. Pourtant, Evenepoel considère que la chance qu’il endosse le maillot rose samedi au terme du parcours de 8,6 km à Turin est mince.

« Je vais y aller à fond. Mais en même temps, je sais que ça va faire mal, surtout le premier jour après une si longue absence. Tout le monde sait que j’aime le contre-la-montre. Je vais tout donner sur ces neuf kilomètres et ensuite on verra. Je vais rouler aussi vite que possible. Il y a beaucoup d’autres candidats qui sont forts et meilleurs que moi dans les contre-la-montre courts », a analysé Evenepoel.

« Mon coéquipier Rémi Cavagna a prouvé en remportant le chrono du Tour de Romandie qu’il est en excellente forme et fait partie des favoris. Il a vraiment une bonne chance. Et bien sûr, le champion du monde Ganna. Il sera l’homme à battre. »

Evenepoel sait qu’il prend un risque en démarrant le Giro sans avoir disputé d’autres courses. « Oui, vous ne pouvez pas vous préparer à 100 % pour une course sans avoir roulé auparavant. Je n’ai pas couru pendant presque un an, mais c’est comme ça. C’est un risque que nous avons pris, d’arriver au départ sans rythme de course. Nous ne voulions pas non plus nous précipiter dans une autre course », a conclu Evenepoel.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Photo News

    Par Joël GREGOIRE

    Route

    Tour de Wallonie: un parcours corsé et un plateau relevé

  • Tadej Pogacar, avant sa reconnaissance ce jeudi.

    Par Sébastien Close

    Tour de France

    Tour de France: Tadej Pogacar tout en confiance

  • Lors de son dernier le succès, le 13 juin au Tour de Belgique.

    Par Stéphane Thirion

    Tour de France

    Tour de France: Cavendish, une réservation last minute

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous