Accueil Belgique Politique

Accord interprofessionnel: la Vivaldi dégage un accord salarial

Le gouvernement fédéral réuni en comité restreint dans la nuit de mercredi à jeudi a dégagé un accord sur une prime que les entreprises qui ont enregistré de bons résultats durant la crise du coronavirus pourraient octroyer à leurs employés.

Temps de lecture: 2 min

Les entreprises qui ont enregistré de bons résultats durant la crise pourront accorder à leurs travailleurs une prime exceptionnelle de maximum 500 euros net en 2021, a décidé durant la nuit de mercredi à jeudi le gouvernement fédéral.

Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’une proposition de médiation après l’échec de la négociation entre les partenaires sociaux. La norme salariale reste fixée à 0,4%, hors l’indexation confirmée de 2,85%, ainsi que l’avait établi le Conseil central de l’économie. Les mesures exceptionnelles prises durant la crise (télétravail, congé vaccination, prime dans le secteur des soins, etc.) ne sont pas comptées en déduction de cette marge.

La «prime corona» peut venir en complément de la norme de 0,4%. Elle pourra être accordée par «établissement», c’est-à-dire par entreprise et non par secteur, qui a enregistré de bons résultats et devra être demandée avant la fin de l’année, a-t-on expliqué de source gouvernementale. Une cotisation patronale réduite à 16,5% sera appliquée.

Dialogue actif avec les partenaires sociaux

Le gouvernement a par ailleurs confirmé l’avis rendu par les partenaires sociaux sur l’affectation de l’enveloppe bien-être. Il propose aux partenaires sociaux qu’un travail soit mené sur plusieurs dossiers, à commencer par celui du salaire minimum «dont l’évolution n’a pas suivi l’évolution des autres salaires en s’engageant sur une trajectoire de convergence étalée sur plusieurs accords interprofessionnels et démarrant après la crise». Le gouvernement pourra accompagner ces évolutions par des mesures fiscales et parafiscales. Les autres dossiers sont l’harmonisation des pensions complémentaires des ouvriers et des employés, les heures supplémentaires (afin qu’un nombre accru d’heures soit possible en 2021-2022) et les fins de carrière afin de les rendre «faisables» par le régime d’emplois de fin de carrière.

«Le gouvernement souhaite mener un dialogue actif avec les partenaires sociaux sur ces quatre thèmes. Il est disposé à prendre les mesures nécessaires à la mise en œuvre de ces accords», a-t-on précisé à même source.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Nica Petre, jeudi 6 mai 2021, 13:35

    C'est un scandale les 0,4% sue DEUX ans et 500€ net mais moins les taxes et une fois !!! + des millions de réductions de charges patronales (notre argent) pour subsidier cela, pourquoi donner l'argent communautaire aux entreprises ???? Le plus grave de tout ce cirque patronal est que les syndicats ont accepté ces miettes patronales. Le PTB devrait crier aux loups et se battre grave contre cet accord SCANDALEUX et vraiment en dessous et de loin par rapport aux attentes de bas salaires, du salaire horaire et tout l'effort que les travailleurs ont fait pour leur entreprise en crise. HONTE AU PATRONS ET AUX ACTIONNAIRES.

  • Posté par Debersaques Bart, jeudi 6 mai 2021, 20:24

    Faut devenir patron alors. Avec les improvisation du gouvernement qu'on a vu et dépendent du secteur d'activité certainement un risque conciderable - certainement a Bxl et la Wallonie. Actuellement c'est la condamnation a mort ou a moins l'asphyxie pour le secteur horeca, voyagistes, hôtelier, culturelle, événementielle, des métiers proches aux gens - coiffeurs, esthéticiens , ... - .... Attend les nouveau mesure de zéro tolérance environmental. La on va pas s’éclater a rire non plus.

  • Posté par Usual Suspect, jeudi 6 mai 2021, 10:22

    C'est quoi une entreprise qui a enregistré de bons résultats ? C'est quoi 500 euros par rapport aux millions que gagnent certains patrons ou sportifs, et par rapport aux milliards qui dorment dans les caisses de certaines entreprises ? Encore du grand n'importe quoi. Encore du foutage de gueule.

  • Posté par Debersaques Bart, jeudi 6 mai 2021, 20:27

    Tu oubli nos parlementaires et politiciens et leur administrations régionale mon cher. Ou vont tes impôts, oh la la

  • Posté par sarah hoogsteyn, jeudi 6 mai 2021, 9:50

    "Les entreprises pourront"... Déjà c'est quoi un bon résultat ? Ensuite si ce n'est pas obligatoire, 2% des entreprises la donneront pour ne pas changer. Merci pour rien

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une