Annelies Verlinden sur la Boum 2: «L’usage de la force était adapté à la situation»

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V).
La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V). - Photo News

Annelies Verlinden (CD&V) était l’invitée de LN24 ce jeudi matin. La ministre de l’Intérieur est largement revenue sur l’événement la Boum 2 au bois de la Cambre, le samedi 1er mai.

Pour rappel, quelques milliers de personnes étaient présentes samedi 1er mai dans le bois de la Cambre à Bruxelles à l’occasion de la Boum 2, pourtant interdite.

Pour la ministre, « c’est compréhensible que la jeunesse ait envie de se réunir, mais ce qui s’est passé samedi n’était pas acceptable. » Selon elle, « des gens sont venus pour la bagarre ».

Annelies Verlinden a tenu à rappeler que « la police a d’abord communiqué de manière préventive ».

Concernant deux interventions de la police pointées du doigt, la ministre de l’Intérieur se dit «navrée de voir des images comme ça, mais c'est dommage aussi de voir une foule se rassembler comme ça alors que les hôpitaux sont encore sous pression.». Et d’ajouter : « Avec les informations que j’ai, l’usage de la force était adapté à la situation. »

La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a déclaré, mardi, via un communiqué, qu’une enquête interne a été menée au sujet de deux interventions policières survenues en marge de la Boum 2, samedi, dans le bois de la Cambre à Bruxelles. Elle conclut que ces interventions étaient légitimes. La police a indiqué avoir mené cette enquête à la suite de la diffusion, sur les réseaux sociaux, de séquences filmées desdites interventions, qui laissaient penser que des policiers auraient commis des fautes.

Mme Verlinden a également déclaré qu’« on ne peut tolérer la violence envers la police, mais on ne peut pas tolérer la violence de la police envers les citoyens ».

Boum 3

Lundi, à la suite de la Boum 2, le collectif « L’Abîme » avait annoncé avoir introduit une demande d’autorisation auprès de la police bruxelloise pour l’organisation d’un nouvel événement intitulé « La Boum 3 » le 29 mai prochain, à nouveau dans le bois de la Cambre.

« Il y a une demande. L’autorité administrative locale (la Ville) doit statuer », a répondu Annelies Verlinden en tenant à rappeler les règles sanitaires actuellement en vigueur.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous