Accord interprofessionnel 2021-2022 - Une analyse "profondément négative" de la proposition du gouvernement (FGTB)

Après l'échec de la négociation entre partenaires sociaux, le gouvernement fédéral s'est mis d'accord pour permettre aux entreprises qui ont enregistré de bons résultats durant la crise sanitaire d'accorder à leurs travailleurs une prime exceptionnelle de maximum 500 euros nets en 2021.

"Sur la base du texte avancé, nous sommes loin d'avoir une ouverture pour octroyer une éventuelle prime par secteurs et non pas uniquement par entreprises", pointe Thierry Bodson, président de la FGTB. "Et si on n'adopte pas une approche sectorielle, tout le personnel de gardiennage, les femmes d'ouvrage... n'auront rien."

Le responsable syndical critique aussi ce qui est écrit à propos du salaire minimum dans la proposition gouvernementale.

Quant aux fins de carrière, "on n'est pas loin de la déclaration de guerre". "Le terme RCC/SWT, anciennement la prépension, n'est pas repris. Quand on sait que de nombreuses restructurations sont à craindre dans les mois à venir, c'est inacceptable."

Le syndicat socialiste attendait encore la position de la CSC avant de déterminer d'éventuelles actions en front commun, mais Thierry Bodson l'assure déjà: "il y aura réaction".

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Va-t-on construire un Legoland sur l’ancien site de Caterpillar
?

    Charleroi: le site de Caterpillar se cherche un avenir

  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Opération marketing sur le chantier ZIN: le nouveau béton «cradle to cradle» est coulé en direct et en grande pompe, avec Jean-Philippe Vroninks, le nouveau CEO de Befimmo, en première ligne.

    Par Brigitte De Wolf

    Immo

    Première coulée de béton circulaire

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous