«Ma famille a eu peur», «C’était très dur»: les confidences de Pierre-Emerick Aubameyang après avoir contracté la malaria

PhotoNews
PhotoNews

Ce jeudi soir, Arsenal joue son avenir en Europa League. Battus lors de la manche aller à Villarreal (2-1), les Gunners devront renverser la vapeur. Pour ce faire, ils pourront compter sur Pierre-Emerick Aubameyang, qui se remet tout doucement de la malaria.

Lors de la conférence de presse d’avant-match, l’attaquant gabonais a confié avoir vécu une période très difficile à cause de la maladie contractée lors du rassemblement international au mois de mars. « Je me sentais un peu fatigué à mon retour, surtout contre Liverpool, mais je pensais que c’était seulement à cause du voyage », a expliqué le joueur londonien. « Ensuite, je me suis senti très, très mal. Je pense que je n’avais jamais été aussi malade de ma vie, c’était très dur. Pendant trois jours, j’ai eu de la fièvre toute la journée et toute la nuit, non-stop. »

Compte tenu de la situation, le principal intéressé s’est ensuite rendu à l’hôpital. « J’y suis resté trois jours, j’étais vraiment faible et je pense que j’ai perdu 4 kilos. C’était vraiment un mauvais moment, et je pense que ma famille a eu peur de me voir comme ça. Après, j’ai eu un très bon traitement. Je suis chanceux de l’avoir traitée au bon moment parce que si vous ne traitez pas la malaria rapidement, vous pouvez avoir de gros problèmes ».

Plusieurs semaines après cet épisode douloureux, Aubameyang est de nouveau compétitif, même s’il n’est pas encore à 100 % physiquement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous