Enseignement: lancement d’un projet-pilote de testing de masse dans les établissements du supérieur

Enseignement: lancement d’un projet-pilote de testing de masse dans les établissements du supérieur

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé jeudi le lancement d’un projet-pilote de dépistage de masse des étudiants et des membres du personnel dans les universités et Hautes écoles.

Ce dispositif doit permettre d’y identifier le plus rapidement possible d’éventuels foyers de coronavirus.

Après une année académique passablement chamboulée par la pandémie, ce programme s’inscrit dans la volonté de la ministre de la ministre Valérie Glatigny d’assurer un retour des enseignements à 100 % en présentiel à la rentrée prochaine.

Pour être pleinement opérationnel en septembre, une phase pilote sera lancée dès la semaine prochaine et jusqu’à la fin juin dans 46 établissements qui se sont montrés intéressés.

Tous les enseignants, les membres du personnel et les étudiants majeurs présents dans ces établissements seront testés chaque semaine sur base volontaire.

La méthodologie s’appuie sur l’utilisation d’un kit d’auto-prélèvement salivaire qui ne nécessite pas l’intervention d’un médecin : l’échantillon est prélevé à domicile par la personne elle-même.

Les échantillons sont ensuite acheminés vers les laboratoires au départ de l’établissement. L’analyse se fait le jour-même par la méthode d’amplification PCR.

A cause de la pandémie, la toute grande majorité des étudiants en Fédération Wallonie-Bruxelles auront passé une année académique faite pour l’essentiel de cours à distance. L’enseignement supérieur fonctionne d’ailleurs toujours sous un régime de ’code orange’ actuellement. Celui permet la présence simultanée de 20 % des étudiants au maximum sur les campus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Hugo, élève malvoyant passe son CESS accompagné de l’ASBL Eqla.

    Hugo, élève malvoyant, passe son CESS grâce à Eqla

  • Avant la fuite, certains élèves avaient déjà passé l’épreuve lundi et mardi. C’est certainement de là que viendrait la bavure.

    Par Charlotte Hutin

    Enseignement

    Une nouvelle fuite ébranle le CE1D

  • d-20210217-GLAY7L 2021-05-25 10_52_46

    Par Charlotte Hutin

    Enseignement

    Le CEB, une épreuve en dents de scie

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous