Georges Grün: «Une voyante m’a dit un jour que je finirais sur une île»

Georges Grün: «Une voyante m’a dit un jour que je finirais sur une île»

Le 29 mai prochain, ce seront vos adieux à la TV, 24 ans après votre dernier match avec la Reggiana. Est-ce comparable ?

Non. À La Reggiana, je terminais sur une mauvaise note. Le club descendait en Serie B, je n’avais pas passé une saison très agréable. À l’inverse, avec RTL, tout était bien pensé, bien préparé. Depuis quelques mois, j’avais déjà dans l’idée d’arrêter à la fin de ce contrat. Depuis le début, je signais des contrats de 3 ans qui correspondaient au nombre d’années dont RTL jouissait des droits de la Ligue des champions. Là, j’ai signalé que le temps était venu d’arrêter et de faire autre chose. C’était le bon moment.

> Georges Grün lève un coin du voile sur son projet de vie loin du ballon rond et de la TV: «Une voyante m’a dit un jour que je finirais sur une île».

> Que de souvenirs... «Je n’oublierai jamais ce Liverpool-Barcelone et les fans des Reds qui chantaient dans nos micros».

> «Dans quelques mois, j’aurai peut-être une étrange sensation de regarder les matches sans être à la TV... mais c’est mon choix et je l’assume».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous