Accueil Sports Football Football à l'étranger Euro 2020

Euro 2020: en cas de covid, un match reste maintenu si au moins 13 joueurs sont négatifs

Tous les scénarios sont envisagés par l’UEFA alors que le coup d’envoi de l’Euro approche à grands pas.

Temps de lecture: 2 min

Le côté exceptionnel des prochains championnats d’Europe en mode Covid ne se limite pas à son appellation (même décalé à 2021, il s’agit toujours de l’Euro 2020) et de son mode d’organisation (réparti sur onze villes finalement au lieu des douze initiales). L’UEFA tient également à anticiper tout scénario susceptible de perturber la programmation des rencontres définies en 2019 lors du tirage au sort.

Selon une publication sur le site du magazine néerlandais « Voetbal International », l’UEFA a pris une série de mesures, en sus de l’extension des sélections de 23 à 26 joueurs (dont seulement 23 repris sur la feuille de match) en cas de contaminations au sein d’une même sélection (sans oublier les cinq remplacements).

Si un ou plusieurs cas sont décelés, toute rencontre de cet Euro 2020 est maintenue à condition que la sélection concernée compte encore au minimum 13 joueurs négatifs (dont un gardien), soit 50 % de la liste remise à l’UEFA avant le début du tournoi.

Si une sélection est décimée au point de descendre en dessous de cette limite, la rencontre (qu’il s’agisse d’un match de poule ou de la phase à élimination directe) sera reportée au maximum 48 heures plus tard, avec une possibilité d’être disputée dans un autre stade.

Arbitres : pas d’interdiction de nationalité en cas de force majeure

Si la situation est toujours aussi grave (ou même pire) après 48 heures pour cette sélection, l’UEFA ne tergiversera pas plus longtemps. Comme à l’occasion des tours préliminaires de Coupe d’Europe en août et septembre 2020, une défaite par forfait 0-3 sera infligée.

Le corps arbitral n’a pas échappé aux protocoles de l’UEFA. Si un arbitre désigné n’est pas en mesure d’officier suite à un test positif, les instances européennes ne veulent pas se retrouver dans l’impasse et ont levé la restriction de nationalité. En cas d’urgence, rien n’empêcherait un arbitre de siffler un match de l’équipe nationale de son pays. Voir Felix Brych diriger un match de la Mannschaft, Björn Kuipers réprimander un joueur Oranje ou Daniele Orsato parler avec un membre de la Squadra Azzura n’est peut-être plus une fiction.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une