La CSC-Transcom crée un fonds de solidarité pour les victimes de dumping social

La première personne à en bénéficier sera un chauffeur roumain qui apparaissait dans l'émission du magazine "Investigation" de la RTBF diffusé mercredi. Invalide à la suite d'un accident grave en 2019 sur le ring d'Anvers, il perçoit une indemnité de 183 euros comme seul revenu mensuel. "Une misère", dénonce la CSC-Transcom.

Jeudi, à la suite de ce reportage, le syndicat avait déjà demandé aux ministres du Travail et de la Mobilité d'organiser "de toute urgence" une table ronde avec l'ensemble des acteurs du secteur du transport (contrôleurs, police fédérale, magistrats, partenaires sociaux, régions et inspections sociales) afin de mettre en place les moyens nécessaires pour éradiquer le dumping social.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Va-t-on construire un Legoland sur l’ancien site de Caterpillar
?

    Charleroi: le site de Caterpillar se cherche un avenir

  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Opération marketing sur le chantier ZIN: le nouveau béton «cradle to cradle» est coulé en direct et en grande pompe, avec Jean-Philippe Vroninks, le nouveau CEO de Befimmo, en première ligne.

    Par Brigitte De Wolf

    Immo

    Première coulée de béton circulaire

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous