Intégrale cède ses portefeuilles d'assurance et son personnel à Monument Assurance... (2)

L'assureur liégeois Intégrale cherchait un repreneur depuis plusieurs mois. Il a en effet besoin d'être recapitalisé pour pouvoir répondre aux exigences de solvabilité européennes, mais son principal actionnaire, le groupe Nethys à 71%, n'est pas disposé à renflouer les caisses. La Banque nationale de Belgique a dès lors décidé en février dernier de désigner des administrateurs provisoires afin d'éviter une liquidation brutale de l'assureur - qui emploie 140 personnes et dont les actifs s'élèvent à 4 milliards d'euros.

Intégrale avait indiqué début avril avoir débuté des négociations avec et le groupe Monument Re, maison-mère de MAB, qui se présente comme le principal consolidateur de portefeuilles d'assurance vie et de pension en Belgique. Les deux interlocuteurs ont finalement conclu une convention de cession d'actifs.

Au-delà du transfert des actifs, MAB offrira une garantie d'emploi de 18 mois à tous les employés ainsi qu'une prime de rétention de trois mois pour assurer la continuité du service aux détenteurs de police et aux courtiers pendant la transition et l'intégration à MAB, selon le communiqué commun diffusé vendredi.

Dans une communication séparée, Intégrale explique: "Il est apparu clairement que cette opération de cession était, parmi les alternatives possibles, celle qui répondait le plus à l'intérêt des preneurs, assurés et bénéficiaires d'assurance, à celui du personnel de la Société (Intégrale, NDLR) et, de manière plus générale, à l'intérêt social de celle-ci."

La transaction demeure soumise à l'approbation définitive de la Banque nationale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Va-t-on construire un Legoland sur l’ancien site de Caterpillar
?

    Charleroi: le site de Caterpillar se cherche un avenir

  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Opération marketing sur le chantier ZIN: le nouveau béton «cradle to cradle» est coulé en direct et en grande pompe, avec Jean-Philippe Vroninks, le nouveau CEO de Befimmo, en première ligne.

    Par Brigitte De Wolf

    Immo

    Première coulée de béton circulaire

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous