Comment investir sans «gaspiller» votre argent ?

Vous avez décidé de placer une partie de votre épargne ? Une excellente option pour faire fructifier vos économies. Mais ne vous lancez pas à l’aveugle, car investir dans un fonds d’investissement n’est pas gratuit. Votre mission ? Éviter de payer des frais inutiles et maximiser votre rendement.

Lorsque vous achetez ou vendez des parts d’un fonds d’investissement, vous vous concentrez sur les gains potentiels. À juste titre ! Mais n’oubliez pas que cela peut entraîner des coûts additionnels. Pour éviter les mauvaises surprises, vous avez intérêt à comparer… avant de vous lancer.

Frais d’entrée, poids lourd dans la balance

C’est un coût unique, payé au moment de l’achat, que les grandes banques facturent jusqu’à 3% (voire plus) du capital investi. Vous achetez pour 10 000 euros de parts d’un fonds d’investissement ? Votre banque retient 300 euros au titre de « frais d’entrée ». Un pourcentage qui plombe votre investissement, avant même de démarrer. Soyez vigilant, car certaines institutions offrent parfois des réductions sur cet « entry fee », mais seulement si vous placez votre argent dans leurs fonds « maison ». Un choix qui ne correspond pas forcément à votre profil d’investisseur ni à vos objectifs.

À la sortie ? Passez aussi à la caisse

Comme pour les frais d’entrée, il arrive que les banques retiennent un « fee » au moment où vous vendez, notamment (mais pas uniquement) si votre investissement est lié à une date d’échéance. Ce pourcentage du capital investi, facturé à la sortie, viendra également amputer la rentabilité de vos placements. Encore une fois, soyez attentif avant même de vous lancer.

Des frais de gestion ? Oui, mais combien ?

Ce sont des charges récurrentes, déduites chaque année du rendement de vos placements. Des frais « logiques », puisqu’ils permettent au gestionnaire, auquel vous confiez votre portefeuille, de se rémunérer. Vous payez pour son travail et son expertise. Sachez que si vous gérez vous-même votre portefeuille, cela peut parfois coûter plus cher. Déléguez la gestion de votre patrimoine se révèle donc avantageux, mais à condition de bien choisir votre interlocuteur… En effet, certaines banques facturent jusqu’à 2% par an !

Règle n° 1 : comparer !

Comment faire le bon choix ? Le premier pas consiste à se renseigner sur les frais appliqués, en ayant conscience que votre banque habituelle ne vous proposera pas forcément les meilleures conditions. Bien au contraire. La deuxième étape : interrogez-vous… Pourquoi payer des charges inutiles, alors qu’une banque comme MeDirect n’applique aucuns frais à l’entrée ni à la sortie1 . Seulement, si vous optez pour un plan d’investissement « Géré pour vous », qui est un plan d’investissement géré par les experts de MeDirect en collaboration avec Morningstar, vous ne payez dans ce cas que des frais de gestion de 0,90% TVAC. Rien d’autre !

La transparence au rendez-vous

Vous vous dites que c’est impossible ? Pourtant, c’est le cas ! Avec MeDirect, deux formules intéressantes s’offrent à vous : placer vos économies via un plan d’investissement prêt à l’emploi ou nous confier la gestion de votre patrimoine. Dans le premier cas ? C’est le gestionnaire du fonds — auquel vous versez 0,90% au titre de frais de gestion — qui nous rémunère. Et cela nous suffit ! Dans la seconde formule ? Nous vous facturons directement nos frais de gestion… toujours 0,90%. Pas plus, pas moins.

Vous n’y croyez toujours pas ? Testez-nous ! Vous stoppez votre engagement quand vous voulez.

1A l’exception des fonds Carmignac
La Une Le fil info Partager
Sommaire