Accueil Culture Livres

«Les disparus de la Purple Line»: les enfants perdus, cadet de leurs soucis

Devant l’inertie de la police, Jai, un jeune garçon biberonné aux séries télé, enquête sur des disparitions d’enfants dans son bidonville. Un roman de Deepa Anappara. Lisez le premier chapitre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

L’association d’auteurs de romans policiers américains, qui a pour emblème la figure d’Edgar Allan Poe, a fait l’essentiel en offrant cette semaine une consécration aux Disparus de la Purple Line, meilleur roman de leur sélection annuelle. Un prix qui en annonce peut-être d’autres pour ce roman qui faisait également partie de la liste des livres épinglés pour le Women Prize l’année dernière.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs