Accueil Monde Europe

Surmortalité liée au covid: l’Europe centrale trinque

Alors qu’au début de la pandémie, la Belgique, l’Espagne et l’Italie étaient frappées le plus durement par la surmortalité, les chiffres de ces derniers mois révèlent que ce sont les pays d’Europe centrale qui ont été les plus touchés par la dernière vague.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe au service Monde Temps de lecture: 4 min

En début d’année, Le Soir réalisait le classement européen de la surmortalité 2020. L’Espagne était la plus touchée par l’épidémie, avec un surplus de mortalité de 17,1 %, devançant la Pologne (16,4 %) et la Belgique (15,7 %). Déjà, un constat se dessinait : début 2021, certains pays de l’Est affichaient encore une très nette surmortalité, là où les deux premiers mois de l’année avaient été plutôt calmes côté belge. Nous prenons le parti de ne pas nous baser sur le nombre officiel de décès covid, les Etats ne les comptant pas de la même manière et certains ayant tendance à minimiser leurs chiffres. Le nombre de décès covid serait en réalité 60 % supérieur au chiffre mondial annoncé, à cause du sous-comptage de nombreux pays.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lespagnard Frans, dimanche 9 mai 2021, 7:56

    La situation de la Bulgarie et de la Hongrie mériterait aussi une évocation.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 10 mai 2021, 18:09

    En Hongrie, les décès ont avoisiné 200 morts par jour pendant des semaines et ont baissé à environ 100 en l’espace de 10 jours. Mais la baisse est forte en Slovaquie et en République tchèque aussi, qui vaccinent moins vite. Qu’en conclure? La seule conclusion observation valable est que ces pays n’en sont en fait qu’à la deuxième vague, n’ayant été que très peu touchés par la première l’année passée. L’Europe de l’Ouest sort de la troisième. Du reste, les articles sur l’Europe centrale dans la presse occidentale sont d’une nullité parfaite, je ne les lis même plus. L’année passée, on avait attribué leur faible mortalité à des caractéristiques comportementales liées, selon les humeurs des auteurs, à la « dictature », aux « habitudes de distanciation sociale culturelle » ou aux « vertus d’autodiscipline ». Dans tous les cas, je savais que c’était de la foutaise car ces caractéristiques n’existent pas en réalité, et ça s’est malheureusement vérifié.

  • Posté par Pigeon Pierre, lundi 10 mai 2021, 17:19

    Exactement. La Hongrie vaccine à tour de bras avec tout ce qui lui passe par la main, mais le nombre de cas et de morts y reste très élevés. Cela vaut effectivement un analyse...

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs