Le gouverneur du Limbourg ouvre une enquête sur la vaccination de la bourgmestre de Saint-Trond

Le gouverneur du Limbourg ouvre une enquête sur la vaccination de la bourgmestre de Saint-Trond

Le gouverneur de la province de Limbourg, Jos Lantmeeters, ouvre une enquête sur la vaccination de la bourgmestre de Saint-Trond Veerle Heeren (CD&V). Mercredi, l’élue de 56 ans avait admis avoir été vaccinée dès le mois de mars alors que la vaccination n’était ouverte qu’aux 85 ans et plus. Quelques personnes de son entourage auraient également été vaccinées à la même période. Mme Heeren a présenté ses excuses.

Vendredi, le gouverneur a reçu un courrier d’un député flamand et conseiller communal trudonnaire, Ludwig Vandenhove (Vooruit). Le socialiste y dit avoir obtenu, via le site d’informations locales Trudocs, des documents provenant du centre de vaccination de la ville. Il a également soumis ces documents au ministre flamand des Affaires intérieures Bart Somers (Open VLD) et à l’Agence flamande de santé « Zorg en Gezondheid ».

« Dans l’intervalle, le ministre Somers m’a confié la mission d’enquêter plus avant et de compléter le dossier afin qu’après mon enquête, le ministre ait une image fidèle de la situation et puisse prendre une décision appropriée », déclare le gouverneur dans un communiqué. « Comme cela se fait dans de telles circonstances, le dossier a été transmis à l’Agence des affaires intérieures flamandes pour enquête. »

Le gouverneur ne communiquera plus tant que les résultats de l’enquête ne seront pas connus. Le conseil communal extraordinaire convoqué lundi ne constitue pas, à ses yeux, une date limite. « Je ne vais pas être guidé par la politique, mais par les droits, tant de celui qui a déposé la plainte et que de celle contre qui elle est dirigée. Chacun a droit à un traitement adéquat. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous